2 terrains preemptés au Beausset par le ministre de la Ville! 

RAA_No_34_SPECIAL_du_26_juin_2015_cle05e4be _RAA_No_34_SPECIAL_du_26_juin_2015_cle05e4beAlors même que 46 nouveaux logements (créés par l’ancien maire, Jean-Claude Richard en 2013) viennent d’être inaugurés (voir notre article ici), le ministre de la Ville, Patrick Kanner, en visite au Beausset aujourd’hui, a annoncé la préemption par l’Etat de deux villas pour réaliser des logements sociaux sur « cette commune gravement « carencée » selon les critères de la loi SRU ».

Alors que la région Paca détient le record de ces villes gravement déficitaires en logements sociaux selon les critères de la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbains) – qui oblige les communes de plus de 3.500 habitants à disposer d’au moins 25% de logements sociaux– le ministre s’est rendu à La Cadière et au Beausset pour promouvoir la politique « de coopération et de dialogue » des services de l’Etat dans ce domaine.
« La commune n’a que 1% de logement sociaux, L’Etat a préempté deux terrains et sur l’un des sites on va construire 21 logements », s’est réjoui le ministre au Beausset. « Ce n’est pas une loi brutale, c’est une loi qui permet a chacun de trouver sa place », a indiqué M. Kanner dans ce village de 9.000 habitants qui doit acquitter « une amende énorme » de 300.000 euros pour ne pas avoir respecté les quotas.

Un peu plus tôt, le ministre était dans le village voisin de la Cadière d’Azur, commune dont « l’amende » (autour de 180.000 euros) « a été déduite de la dépense foncière » engagée par la municipalité pour une opération qui devra permettre d’ici deux ans d’avoir une quarantaine de logements sociaux supplémentaires.

M. Kanner a réaffirmé que ces communes seraient accompagnées dans le cadre de contrats de mixité sociale signé avec l’Etat.
Pour sa part, le magazine L’express indique:

« Quand Patrick Kanner a parlé de maires « un peu moins volontaires », les oreilles de Georges Ferrero, maire (DVD) du Beausset depuis mars 2014, ont dû siffler. Car au Beausset, on compte seulement 1% de logements sociaux et aucun effort de construction n’a été fourni ces dernières années(1). La commune a pourtant vu sa population tripler depuis 1975, de 3000 à 9200 habitants, ce n’était donc pas le foncier disponible qui manquait.
« Les habitants n’en voulaient pas », explique Georges Ferrero, tout miel et tout sourire devant le ministre et le préfet. Pour lui faire changer d’avis, il aura fallu des pénalités conséquentes (300 000 euros par an pour un budget de fonctionnement de 2 millions d’euros) et que la préfecture décide de préempter deux terrains dans sa commune. « 

(1): NDLR: sauf en 2013 avec le programme des 46 logements sociaux créés par l’ancienne municipalité de Jean-Claude Richard avec les difficultés que nous avons déjà évoqué sur ce blog (voir nos articles ici)
Source: AFP et L’Express

COMMENTAIRES sur “2 terrains preemptés au Beausset par le ministre de la Ville! 

  1. La réponse de l’Etat à l’inaction du maire Ferrero. C’est clair que c’est pas à Sanary que le ministre aurait pu préempter des villas et des terrains… Quand un Maire est mou et inactif, l’Etat s’impose!
    Georges Ferrero avant d’être élu maire (par un malheureux concours de circonstance comme tout le monde le sait) est élu depuis 30 ans. À qui la faute si les contribuables Beaussetans paient 300000€ d’amendes par an (depuis l’élection de M. Ferrero, car l’ancien maire s’est, lui, toujours débrouillé pour négocier avec le préfet que cette amende ne soit pas appliquée)…

  2. Bravo ! nous comprenons mieux , en partie , l’augmentation des taxes locales pour 2015.
    Une explication de Monsieur le Maire s’impose en PLACE PUBLIQUE .
    Un collectif de BEAUSSETANS pourrait être créé et exiger la démission du conseil municipal.

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE