La gouvernance de Gabriel Tambon dénoncée (à nouveau)!

lettre.palix.page.1 lettre.palix.page.2
En complément de notre article d’hier dans lequel nous annoncions la grève du personnel de la société Bronzo en charge de la collecte des déchets dans les communes de la CCSSB: Bandol, Signes, Le Castellet, Evenos et Le Beausset, nous avons décidé de publier aujourd’hui le courrier du maire de Bandol adressé au Président de la CCSSB le 30 janvier 2014.

Outre que ces documents (dévoilés par René Castell – candidat aux municipales au Castellet et publiés sur son site de campagne ici) donnent un complément d’information sur ce dossier de collecte des déchets ménagers, ils sont également particulièrement révélateurs du mode de gouvernance du Président de l’intercommunalité et maire du Castellet…

Jusqu’à aujourd’hui rares étaient les commentaires officiels des maires de l’intercommunalité sur la gouvernance conduite par son Président. Jean-Claude Richard, le maire du Beausset, avait été le premier à les dénoncer en parlant d’ « un système légitimant l’abus de prérogatives autocratiques » (voir notre article ici) à propos des blocages incompréhensibles de Gabriel Tambon dans le dossier des logements sociaux du Beausset. On se souvient d’ailleurs du comportement particulièrement trouble de certains élus de l’opposition municipale qui attisaient les tensions en coulisses, se rangeaient derrière Gabriel Tambon et contre le maire du Beausset par pur jeu politicien, sans tenter de défendre les intérêts du Beausset et des Beaussétans…
Certains de ces mêmes élus, aujourd’hui candidats aux municipales 2014, affichent le soutien de Gabriel Tambon en se faisant prendre en photo avec lui…

Aujourd’hui, c’est donc le maire de Bandol qui dénonce également ce mode de fonctionnement « obscur » dans le dossier de collecte des déchets: « Le 7 janvier 2014, vous avez seul, déclaré sans suite pour la 3ème fois, la mise en concurrence, sans informer tous les membres de la CCSSB, ni moi-même de vos motivations alors que les classements techniques et prix étaient largement favorables à un des deux candidats (500.000€ d’avance par an environ). »

René Castell (qui a fait partie de la majorité de Mr Tambon au Castellet et qui connait donc de très près son mode de fonctionnement) commente: « je constate à cette occasion que les Maires des communes voisines membres de droit à la Communauté de Communes Sud Sainte Baume, sont traités de la même manière que les élus du Castellet au sein du Conseil Municipal. Monsieur TAMBON agit seul, fait fi des procédures réglementaires ».

Il ajoute également:« A l’immobilisme, il faut ajouter également les agissements arbitraires et solitaires du décisionnaire. Je suis issu de cette majorité, mais je suis lassé d’avoir pieds et poings liés. Les élus de la majorité sont très rarement, voir jamais consultés avant la validation des projets, pire, il nous est arrivé d’apprendre par la presse les décisions du maire, les décisions d’un seul homme. »

Le grand déballage ne fait il que commencer ? L’avenir nous le dira…

Source: http://www.castellrene.fr/pages/discours/discours-du-15-fevrier-le-camp.html

COMMENTAIRES sur “La gouvernance de Gabriel Tambon dénoncée (à nouveau)!

  1. Merci Mr CASTELL de vos lumières mais 2 mandats en tant qu’adjoint pour vous en rendre compte, cela dénote que vous avez fermé les yeux pendant 15 ans ou cautionné.

    Pourquoi ne pas avoir réagi et apporter votre pierre à l’édifice quand le maire du BEAUSSET avait des soucis pour ses logements sociaux ?

    Ce n’est que la pugnacité de notre maire, JC RICHARD qui a pu débloquer la situation.

    que nous proposez vous pour la CCSSB dans le futur ?

    On peux mieux comprendre la défection de certains de vos colistiers motivés et décus.

  2. Traitement des déchets, PLU, immobilier… peu importe les thèmes. Cet homme n’a jamais tenu compte de quoi que ce soit. Il maîtrise parfaitement, avec une expertise totale, les failles du système dans lequel nous sommes. Et cela continue à fonctionner…

  3. Malheureusement, il faut prendre avec précaution les écrits du maire de Bandol qui est un maire très contesté par les bandolais, notamment pour ses revirements permanents. Il n’est pas à exclure que ce courrier ait été écrit pour qu’il soit effectivement rendu public en pleine période électorale. Depuis quelques mois, le maire de Bandol essaie de se racheter une virginité après 6 années de gouvernance chaotique, incohérente et dans l’amateurisme le plus complet. Comment faire confiance à un maire qui a augmenté de 27% les taxes d’habitation et foncière et qui maintenant dément ces augmentations. Comment faire confiance à celui qui ne cesse de clamer que le paysage provençal est préservé sur Bandol alors qu’il n’y a jamais eu autant d’immeubles construits sur la commune et que le PLU qu’il a fait voter en août dernier prévoit la suppression d’espace vert.

    Alors méfiance en ce que peut dire ou faire le Maire de Bandol. Ce n’est pas une référence.

  4. Moi ce que je propose à tous ceux qui en ont assez du despote castellan, c’est d’aller déposer leurs ordures ménagères proprement emballées devant la porte de la mairie du Sieur Tambon, et ce jusqu’à la fin de la grève des éboueurs.

  5. Comment expliquer que ce Monsieur ait pu être réélu et tenir sur son siège toutes ces années malgré les casseroles judiciaires et les condamnations qu’il traîne derrière lui. Et voilà qu’il recommence (en fait il n’a jamais cessé ses pratiques douteuses).
    Trop de gens auraient-ils trop d’intérêts à ce qu’il soit réélu systématiquement. ? Bref, il y a fort à craindre qu’il soit encore une fois élu alors que non seulement son âge mais aussi sa gouvernance digne d’un roitelet voudrait qu’un terme soit enfin mis à ce règne. Nombreux seraient les cadavres qui sortiraient alors des tiroirs.
    Réveillons-nous, aboyer au loup oui, mais agissons dans les urnes. Agissons également pour qu’un jour soit enfin remis en cause le code électoral qui permet à un Maire de se représenter inexorablement car c’est en limitant les mandats, qu’on limitera les abus de pouvoir et les dérives qui en découlent.

  6. muriel anguenot -Fiol 22 février 2014 at 8 h 47 min - Reply

    je suis de l avis de Christian sur cette lettre du maire sortant de Bandol , fort opportunément dévoilée a 1 mois d’une élection … c ‘est ,de plus , l arroseur arrosé : il clame son  » indignation  » devant un mode de fonctionnement qu’il pratique lui méme depuis 6 ans . c ‘est l effet boomerang . a trop jouer , on perds sa crédibilité , et les cris d orfraie de derniére minute ne sont pas convaincants , mais alors , pas du tout !

  7. Bizarrement, les décennies se suivent et se ressemblent, malheureusement.
    Souvenons-nous : après l’affaire ONYX MEDITERRANEE, il y a une vingtaine d’années où Mr. G. TAMBON avait à son actif quelques jours de prison, dans le même genre d’affaire que celle de BRONZO. Nous y revoilà. Décidément, les affaires de poubelles, on ne peut pas dire que c’est reluisant du côté du Castellet !

  8. J’aurai pu être l’auteur du commentaire de « Christian », mais ce n’est pas moi! Je précise tout de même que tous les bandolais ne contestent pas le maire de Bandol.
    Pour preuve, ils seront encore nombreux aux prochaines élections à le soutenir, mais seront-ils suffisant pour qu’il reste à son poste.
    La question que l’on peut se poser: pourquoi a-t-il fait une réunion dans un lieu privé pour dévoiler son programme..
    Je m’arrête, cela n’intéresse pas les beaussétans et vous avez bien assez avec vos préoccupations.
    Ce qui serait intéressant, c’est qu’enfin nous soyons vraiment une communauté et que petit à petit nous fassions chose commune de sujets qui ne peuvent que mettre en valeur notre belle région, comme le tourisme, les animations ou l’emploi.
    Bonne journée à tous les « sud saint baumois! »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_de_communes_Sud_Sainte_Baume

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE