Elle court, elle court…

L’édition d’octobre du magazine municipal Ensemble est parue et vous avez du la recevoir dans votre boîte aux lettres.

Comme d’habitude, on y trouve l’information sur les projets futurs (la video protection-on y reviendra-, l’entrée de Bandol dans la CCSSB, etc.) et les réalisations de l’été. Jusque là que du classique en matière de communication municipale…

Toutefois, la surprise nous attendait en dernière de couverture. Sur une demi-page, en effet, la municipalité nous donne lecture des dernières rumeurs qui bruissent au Beausset en les réunissant dans un « bétisier ».

Alors quoi en penser?

On connait l’appétence d’une certaine frange de la population beaussétane pour tout ce qui fait un scoop ou une information soit disant « privilégiée ». C’est normal, nous dirons les historiens, l’histoire de notre pays est fondée sur les intrigues et le goût de la manipulation. La rumeur est devenue ainsi l’un des exemples les plus classiques de la psychologie sociale.

Si l’on fait quelques recherches sur ce thème et notamment sur Wikipedia, on comprend que la majorité des rumeurs sont produites spontanément, elles ne sont pas le fruit d’un complot mais d’un mensonge, de « paroles en l’air » dont un groupe ou une société se saisit pour diverses raisons, et l’amplifient ainsi.

Il semble que le besoin de « partir en croisade » conduit certaines personnes à s’emparer de rumeurs et à les propager afin de se donner une importance, un rôle social dont elles seraient habituellement dépourvues.

Toutefois, le principe même de la rumeur est qu’elle est tenace, particulièrement si elle véhicule des relents de scandale. Plusieurs stratégies de « contre attaque » peuvent être mises en place et parmi celles-ci: le dédain, le déni, la moquerie, l’ironie, etc. Il semble que ce soit cette dernière qui ait été choisie…

Toutefois, la question essentielle est: pourquoi maintenant?

Les 2 dernières années de mandature de l’équipe municipale ont été très riches en pseudo-révélations, dénonciations, tentatives de manipulations. A notre connaissance, elles se sont éteintes d’elles-même pour la plupart et les blogs des différents protagonistes sont, depuis plusieurs mois, muets. Nous avons, pour notre part, toujours évité de donner trop de visibilité à ces agitateurs publics et à ces professionnels du règlement de compte.

Alors, comme la rumeur, attraction populaire par excellence, faisait, fait et fera toujours partie de notre quotidien, et qu’y répondre (surtout sur des sujets aussi peu crédibles) c’est y participer et l’auto-entretenir, doit-on, à cause de « quelques individus » médisants en mal d’importance s’attendre à voir cette rubrique « Buzz » devenir pérenne dans le magazine d’information de notre commune afin de satisfaire quelques egos?

COMMENTAIRES sur “Elle court, elle court…

  1. Si encore c’était les seuls sujets d’importance au Beausset, ce serait drôle… Le problème c’est que d’autre sujets ne sont jamais évoqués (LGV, déviation, PPRIF, Autoroute A50, etc). A croire que les oreilles ne sont ouvertes que pour ceux qui habitent dans le centre historique et ont plus de 70 ans…

  2. moi j’ai trouvé cette rubrique plutôt drôle. Comme partout, il y a toujours des bruits qui courent sur tous les sujets. Cette rubrique a au moins l’intérêt de jeter un pavé dans la marre des bavards en tout genre.

  3. je suis d’accord avec les commentaires plus haut. on a du mal à comprendre l’objectif et la motivation d’une telle publication. pour indiquer aux individus concernés qu’ils sont démasqués? une petite explication entre homme aurait pu suffire!

    En plus, l’article est inutilement agressif dans sa rédaction. On ne peut pas dédaigner ces rumeurs, les publier quand même, demander aux gens de se brancher sur la Tribune du Beausset pour les relayer et en même temps indiquer que pour une information « sérieuse » il faut aller sur le site web de la mairie!
    La tribune et le magazine papier Ensemble ne sont pas des modes de communication sérieux?
    Il ne faut pas oublier que la communication doit s’adresser au grand public!

  4. je trouve qu’il y a des commentaires méchants, pleins de jalousie au Beauset. On se croirait du temps de l’Occupation: des français dénoncent des français, « on » attaque des personnes, des familles gratuitement qui participent au développement du Beausset.
    « on » ne pense qu’à nuire à autrui, à le menacer. Quelle honte!!

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE