LGV / LN PACA: le collectif STOP LGV SSB interpelle ministres et députée

Le Collectif STOP LGV Sud Sainte Baume a décidé d’interpeller le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot, la ministre chargée des transports, Elisabeth Borne et la députée de la 6ème circonscription du Var, Valérie Gomez-Bassac sur le LGV PACA – LNPCA.

Le Collectif profite des déclarations récentes de Nicolas Hulot sur la nécessaire transition écologique,
également sur celles de la ministre chargée des transports:

« la contrainte financière est l’occasion de penser autrement la mobilité », « raisonner non pas en terme d’infrastructures mais en terme de services. C’est comme cela qu’on sera capable d’améliorer la mobilité quotidienne des gens aujourd’hui et non pas dans quinze ans », « l’importance d’investir dans le réseau existant » .

et enfin sur l’avis exprimé par la députée de la 6° circonscription, Valerie Gomez-Bassac quand à la nécessité de conduire une « politique de bon sens« , pour rappeler sa position:

« OUI A L’AMELIORATION DES TRANSPORTS DU QUOTIDIEN NON A LA LGV PACA- LN PCA DANS LE VAR. »

Le Collectif indique que la LGV PACA (LN PCA) est un Grand Projet Inutile Imposé. Son coût de 20 Milliards d’euros auxquels s’ajoutent 116 millions à ce jour pour les études pour 187 kilomètres en ferait le
le projet le plus cher du monde au KM.

Un coût financier exorbitant qui, ajouté au déficit de SNCF réseau, démontre l’incompatibilité entre cette Ligne Nouvelle et la rénovation de l’existant.

Un coût environnemental démesuré : disparition d’hectares de terre, nuisances sonores et visuelles, danger pour l’alimentation en eau potable des communes du fait du passage dans un système hydrologique complexe, mais également la traversée de zones protégées dont celles du futur Parc Naturel Régional de la Sainte Baume.

Retrouvez ci-dessous les arguments développés par le Collectif STOP LGV Sud Sainte Baume à propos du projet LGV PACA – LNPCA: ICI.

1 COMMENTAIRE sur “LGV / LN PACA: le collectif STOP LGV SSB interpelle ministres et députée

  1. Bonjour,
    Lors de la venue au Beausset, le jeudi 15 juin, de celle qui allait devenir 3 jours plus tard la députée de notre circonscription, j’ai demandé à Valérie Gomez Bassac qu’elle était son point de vue sur le sujet de la LGV, du train express régional et des transports en général dans la 6 eme circonscription du Var.
    J’ ai partagé le mien qui est le suivant :
    Il est loin le temps ou les habitants de notre ville se battaient pour obtenir que le chemin de fer « monte » depuis Bandol et entretenaient le Tram en provenance de Toulon.
    Au XXI eme siècle les gares et les aéroports s’implantent hors des agglomérations afin de ne pas porter de nuisances en centre ville tout en ayant des voies d’accès et des parking suffisant pour que les usagers puissent s’y rendre et s’y garer facilement.
    Les lignes à grande vitesse doivent tirer tout droit à travers les domaines des sangliers tout en incluant des écoducs afin que la la faune ne soit pas prisonnière de telles infrastructures.
    Pour la ligne qui nous concerne, entre Marseille et Nice, c’est une hérésie de vouloir la faire passer par Toulon intra-muros… Il est grand temps de moderniser le TER entre Toulon et Marseille qui porte mal son nom Train Express Régional que l’on devrait appeler Train Encore en Retard.
    Et de penser ligne grande vitesse avec une gare qui desservirait l’arrière de l’aire Toulonnaise en permettant à la fois aux habitants du bord de mer, tous comme à ceux de la région Brignolaise, de Saint Maximin, de Cuers de Rocbaron (des villes en pleine expansion) d’aller y prendre le train grande vitesse pour Nice Lyon ou Paris. Nous pourrions même « imaginer » une halte spécifique et éphémère de circonstance près du circuit Paul Ricard qui semble sur le trajet le plus direct pour sortir de Marseille vers Nice via Draguignan (pardon les Arcs !)
    Depuis que notre nouveau president a inauguré la nouvelle ligne en Bretagne il a dit que les projets à grande vitesse étaient abandonnés… A suivre de près et de loin.
    Allez je vous laisse, je vais à Aix TGV pour rallier la capitale, c’est juste 75 kms et une heure de trajet 🙂

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE