5 millions d’euros pour la nouvelle Gendarmerie du Beausset

5 millions d’euros HT, c’est le budget prévisionnel que la Communauté d’Agglomération compte investir dans le projet de nouvelle Gendarmerie du Beausset.

Après des mois d’absence d’information, d’opacité dans la gestion de ce dossier (ce n’est malheureusement pas le seul), de réponses évasives de la part des élus et notamment du maire du Beausset et d’inquiétudes sur l’impact de la nouvelle Gendarmerie sur le Jardin des Goubelets, nous apprenons que la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume à décidé de lancer une consultation des entreprises en vue de la passation d’un marché public global sectoriel intégrant: « la conception, la réalisation, l’aménagement et la maintenance de la nouvelle Gendarmerie ».

En Avril 2016,  nous évoquions l’opacité qui entoure ce dossier tant de la Communauté d’Agglomération que de la mairie du Beausset au point tel qu’un élu communautaire, Gérard Demory (élu de Bandol et ex-Procureur de la République de Toulon) s’étonnait de la demande de vote d’une subvention de 1 million d’euros alors qu’aucune information n’était transmise quant à l’affectation exacte de cette subvention. Il indiquait que ni « le président de SSB (F. Bernhard), pas plus de surcroît que le maire du BEAUSSET (par ailleurs vice président de SSB) n’était en mesure d’apporter la moindre réponse… mais demandait néanmoins de voter cette subvention» (voir notre article ici) …

Le manque de transparence dans ce dossier (comme dans tant d’autres) est telle que le maire du Beausset en Mars 2017, il y a quelques semaines à peine, avait encore toutes les difficultés du monde pour apporter en Conseil Municipal des éclaircissements sur le projet envisagé; notamment sur le périmètre de la construction (dont les protagonistes évoquaient un projet pouvant inclure une nouvelle gendarmerie mais également une caserne de Pompiers), sur le coût et le financement du projet (qui sera finalement proche des 6 millions d’euros avec l’achat du terrain) ou sur son implantation et son impact sur le Jardin des Goubelets, le dernier véritable jardin public du Beausset. Sur ce dernier point, Georges Ferrero refusait même en Conseil municipal de garantir que le jardin des Goubelets ne serait pas touché. Le maire du Beausset ira même avouer sous la pression des élus de l’opposition « que c’est un projet qu'[il] ne maîtrise pas »… (Voir ici la vidéo de la réponse du maire mise en ligne par les Elus de l’opposition). Opacité et / ou incompétence ?

Rappelons que le terrain et les installations de l’actuelle Gendarmerie était propriété du Département du Var et le groupement de Gendarmerie, son locataire. En tant que propriétaire bailleur, le Département devait donc assurer l’entretien. Toutefois, des années de mauvaises gestion, de laxisme et d’incompétence ont finalement rendues ces installations insalubres obligeant les gendarmes à occuper des logements dans le parc privé et le parc communal (ce n’était pourtant pas faute de proximité entre les maires successifs du Beausset et les Président ou Vice-président(e)s du Département…). En début d’année, la Communauté d’Agglomération a décidé de racheter le terrain et les installations au Département pour 700 000€.

Aujourd’hui, la Communauté d’Agglomération prévoit un renouvellement urbain du site consistant en la démolition et la reconstruction de la gendarmerie actuelle, qui devra être « repensée, de manière plus compacte et en adéquation avec des besoins réactualisés ».

Le site de projet s’inscrit sur la parcelle AM 463, mesurant initialement 4 630 m2. 

3400 m2 sur ces 4630 m2 seront réservés à l’opération qui développera 2 corps de constructions (que deviendront les 1230 m2 restant ?). La surface de plancher totale projeté de la nouvelle Gendarmerie sera de 2200 m2 environ:

  • Surface de plancher Partie administrative / Caserne : 460 m2 environ
  • Surface de plancher Partie Habitat / Logements de fonction : 1 740 m2 environ

Les concepteurs devront concevoir un projet « le plus compact possible en maîtrisant notamment les surfaces de circulations pour qu’il soit en adéquation avec l’enveloppe financière HT que le maître d’ouvrage a établi dans le cadre de la réalisation de son projet ».

Environ 6 000 000 € HT investi par la Communauté d’Agglomération pour les études, l’achat du terrain et de l’actuel bâtiment, sa destruction, la construction de nouveaux bâtiments, et aucune présentation du projet ni aucun débat sérieux organisé au Conseil Communautaire de l’Agglo, ni au Conseil Municipal du Beausset !
Le maire du Beausset, Georges Ferrero, également le 1er vice-président de l’agglo, déclarant même ne pas maitriser ce dossier, voila qui en dit long sur le mode de gouvernance de ces élus…

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE