Révision du PLU: adaptation des règles et urbanisation des Lèques

La révision du PLU qui porte sur l’adaptation du règlement aux nouvelles dispositions légales et sur l’urbanisation prioritaire du secteur des Lèques entraine beaucoup d’inconnues quant à l’impact de l’arrivée de 500 à 600 nouveaux habitants sur les infrastructures déjà particulièrement tendues de la commune.

C’est dans une relative discrétion (sans information publique ni publicité massives préalables) que le PLU mis en place et voté en Août 2012 par la précédente majorité a été révisé lors du dernier Conseil Municipal, le 10 Octobre 2016.

Ce sont les nouvelles dispositions de la loi ALUR, promulguée en 2014, ainsi que la volonté d’accélération de l’urbanisation de l’Entrée Ouest du Beausset qui semblent être les motivations essentielles de la révision du PLU de 2012. Les orientations pour l’ensemble de la commune issues du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) de 2012 n’ont d’ailleurs pas été modifiées.

Outre quelques précisions et « corrections d’erreurs résultant de l’appréciation des juges et des services instructeurs« , les grandes révisions du PLU portent sur:

  • la prise en compte des dispositions majeures de la loi ALUR à savoir la suppression des COS et des superficies minimales remplacés par un Coefficient d’Emprise au Sol et un Coefficient d’Espaces Verts adaptés.
  • l’ouverture à l’urbanisation prioritaire du secteur des Lèques (entrée Ouest du Beausset – dans le secteur des écoles).

Le secteur des Lèques avait été classé dans le PLU de 2012 (2AU) en « zone à urbaniser non réglementée ». Un projet d’aménagement ainsi que des plans avaient d’ailleurs été élaborés lors de la précédente mandature en 2013. A la faveur d’intérêts pressants portés aux terrains concernés, l’urbanisation du secteur des Lèques devient aujourd’hui prioritaire par rapport à d’autres secteurs et notamment à celui de l’entrée Est côté Evenos. Il est dorénavant classé 1AUa.

Le projet réalisé par le cabinet d’étude Citadia et repris par la municipalité, y prévoit la création d’habitat collectif sous la forme de maisons de village (R+2 et R+3) et un espace dédié aux activités tertiaires et de bureaux.
L’Orientation d’Aménagement et de Programmation impose également aux constructeurs l’obligation de créer un parking public paysager, des stationnements enterrés ainsi que des espaces verts et paysagers.

leques

L’Orientation d’Aménagement et de Programmation du secteur de l’entrée Ouest du Beausset (près des écoles).

Ce sont donc 150 logements (tel que précisé dans le document d’urbanisme) qu’il est donc prévu de construire sur cette zone (vous noterez au passage que le maire a indiqué lors du Conseil Municipal du 10 octobre 2016 qu’il s’agirait de 130 logements et non pas 150) dont « 50% devront être des logements locatifs sociaux ».

Bien sûr avec ces 150 nouveaux logements, ce sont environ 500 à 600 nouveaux Beaussétans que la commune va devoir accueillir.

Comment la commune compte s’y prendre ?
Quel est donc le schéma directeur qui est prévu ?
Quels sont donc les projets d’infrastructures structurantes, dont la commune souffre déjà, qui sont à l’étude ?
Quel sera l’impact sur le projet de voie de contournement du Beausset (qui semble toujours d’actualité du côté du Conseil départemental) et dont le projet passait sur les terrains concernés?
Quel sera l’impact sur les écoles, les cantines scolaires, la crèche, le réseau d’assainissement collectif, le réseau d’alimentation en eau, le réseau d’approvisionnement électrique, les routes, les équipements sportifs, la bibliothèque municipale (qui a été quasiment supprimée), etc ?
Toutes ces infrastructures étant déjà particulièrement tendues.

Sur ces points (comme sur bien d’autres) c’est la grande inconnue. Le conseiller municipal de l’opposition Edouard Friedler indique dans son compte rendu du dernier Conseil Municipal n’avoir eu droit comme toute réponse de la part du maire et de ses adjoints qu’à un : »vous verrez bien ! », le maire se targuant également d’avoir « pensé à tout« , sic…

Une réponse pour le moins lapidaire que ne manque pas d’ailleurs de souligner E. Friedler et de s’interroger « s’il y a un pilote dans l’avion ? »

Vous pouvez consulter ci-dessous:

  • le document d’Orientation d’Aménagement et de Programmation du secteur des Lèques (annexe 1bis),
  • la notice des modifications N°1 du règlement du PLU (annexe 1).

 (ces deux documents ont été mis à disposition sur son site par E. Friedler, voir ici).

COMMENTAIRES sur “Révision du PLU: adaptation des règles et urbanisation des Lèques

  1. Marie-Paule Avignon 22 octobre 2016 at 11 h 07 min - Reply

    Et également quel sera l’impact à plusieurs niveaux , sur les maisons des lotissements « La Marette  » et « Les gloriettes  » situées en bord de route , juste en face du projet ?

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE