[Les Ginestés Vigilants] Plan d’Exposition au Bruit de l’aéroport du Castellet: une Enquête Publique moins anodine qu’elle ne le paraît!

lesgistestevigilantsCi-dessous le communiqué de l’association Les Ginestés Vigilants à propos du Plan d’exposition au Bruit qui fait actuellement l’objet d’une enquête publique.


Nous avons été informés par la mairie qu’une enquête publique relative au projet de plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aérodrome du Castellet sera conduite du 10 mai au 10 juin 2016, selon l’arrêté inter-préfectoral du 14 avril 2016.

Ce projet de PEB est destiné à maîtriser l’urbanisation autour de l’aérodrome en limitant les droits à construire dans les zones de bruit et en imposant une isolation acoustique renforcée pour les constructions autorisées dans ces zones (Document d’urbanisme opposable annexé au PLU). Vous pourrez consigner vos observations sur le registre d’enquête ouvert à cet effet à l’Hôtel de ville du Beausset les :

  • jeudi 12 mai de 9h à 12h
  • mercredi 25 mai de 14h à 17h
  • jeudi 2 juin de 9h à 12h

Pendant la durée de l’enquête, toute personne pourra en prendre connaissance à la mairie du Beausset aux jours et heures habituels d’ouverture des bureaux au public, ou à la mairie annexe du Plan du Castellet, siège de l’enquête, ou encore par mail à mairie.plan@ville-le.castellet.fr.

Ce Plan d’Exposition au Bruit (PEB) de l’aéroport du Castellet remplacera le précédent PEB qui remonte à 1985. De ce fait, celui qui est en jeu aujourd’hui risque d’être valide jusqu’en 2050.

Au premier abord, il est simplement question de valider, ou pas, 4 zones entourant la piste de l’aéroport dans lesquelles des contraintes particulières affecteront les constructions à venir. La plus extérieures de ces zones, la zone D (dite de bruit faible), va presque jusqu’à la maison des quatre frères. L’ensemble des zones couvre un espace très peu construit. Chacun d’entre nous peut donc estimer ne pas être vraiment concerné par ce PEB et son enquête publique.

En y regardant de plus près, on s’aperçoit que valider ce PEB, c’est aussi valider les éléments de son rapport de présentation qui le justifient. Et là, c’est moins négligeable!

Au delà du PEB, l’évolution de l’aéroport du Castellet pose problème :

  • Son trafic actuel est de l’ordre de 8500 mouvements annuels. D’après le rapport de présentation du PEB, il devrait passer à court terme à 13975, à 20960 à moyen terme et à 49020 à long terme (soit une moyenne de 134 mouvements par jour!). Le poids relatif des avions à turboréacteurs (y compris Boeing 737 et Airbus A 320) ne cesse d’augmenter,
  • 8% des mouvements des avions turbo sont prévus entre 18h et 22h; 2% sont prévus de nuit, entre 22h et 6h.

  • Rien ne dit à quelles activités est liée cette augmentation considérable du nombre de vols.

  • Pour les avions venant du Nord et du Nord-Ouest (de tout le territoire national, à part Nice) la trajectoire d’approche ((AMVI 31) en vue d’un atterrissage dans le sens Sud-Nord (le plus fréquent, face au vent dominant) survole, à assez basse altitude, l’Est de notre commune et effectue, au dessus des quartiers Folies-Ginestés, un virage à 180°, pour revenir vers la piste en survolant le haut de la colline.

Nous subirons donc de plein fouet l’augmentation du trafic et celle de la taille des avions.

Ces éléments, fournis en accord avec le gestionnaire de l’aéroport, laissent penser que l’aéroport du Castellet est appelé à jouer le rôle d’aéroport complémentaire à ceux de Marseille-Provence, Nice et Hyères, en recevant, en particulier, des vols de type low-cost et charters et des vols régionaux. En conséquence le recours à l’utilisation d’hélicoptères pour des liaisons courtes se généralisera.

De plus, nous avons découvert que suite au rapprochement opéré avec la Société Aéroport International du Castellet, Vinci Airports est le gestionnaire, depuis le 1er avril 2016, de l’aéroport du Castellet, pour une durée de 9 ans. Ce n’est certainement pas pour une gestion tranquille de type aéro-club !

Ajoutons que la possibilité de créer une gare sur le plateau du Castellet, sur la Ligne Nouvelle qui doit le longer, est régulièrement évoquée. Elle est parfaitement cohérente avec ce qui précède. Il sera alors possible de rejoindre très rapidement Marseille (en 15′) ou Toulon (en 10′) par le rail.

Cette gare est demandée par les Chambres de Commerces et d’Industrie du Var et Toulon Provence Méditerranée (réunion du CoTer du 15 avril 2014 en préfecture).

En conséquence, nous incitons tous les habitants du Beausset, et plus largement, de Sud-Sainte-Baume à aller consulter le dossier en mairie et à exprimer leur appréciation dans le cadre de l’enquête publique.

Le rapport de présentation du PEB est visible sur

http://www.cuges-les-pins.fr/cuges/custom/module/cms/content/file/Vie_municipale/Dossier s_de_consultation/peb-novembre-2015.pdf

Association Les Ginestés Vigilants

Crédits photo: http://www.adrenactive.com/lieu-962-aeroport-castellet-var-paca-83.htm

COMMENTAIRES sur “[Les Ginestés Vigilants] Plan d’Exposition au Bruit de l’aéroport du Castellet: une Enquête Publique moins anodine qu’elle ne le paraît!

  1. Le silence de les communes du Castellet, du Beausset mais aussi de Signes (pour ne pas dire la complicité!) concernant les nuisances sonores induites par l’aéroport mais aussi par l’augmentation exponentielle de l’activité du circuit Paul Ricard, est étonnant!!! Aucune contrainte ne leur est infligée pour limiter ces nuisances….

    De plus, un avion survole le secteur du Camp à basse altitude pour effectuer des baptêmes de l’air, surtout le week end, et un autre effectue des piqués à longueur de journée au-dessus du circuit (également le week-end), pour probablement impressionner des clients gogos….Il s’agit probablement d’une société privée qui s’enrichit sur le dos de la tranquillité des habitants!

    Je m’étonne tout de même que l’on donne ce type d’autorisation à des activités qui, en plus d’être extrêmement bruyantes sont également extrêmement polluantes… A l’heure où l’on parle de nous obliger à rouler à 80 km/h sur route et où l’autoroute vers Marseille est limité à 90 km/h sous prétexte de pollution, comment peut-on justifier d’autorisations données à ce type d’activité?….

    Tout ceci pourrit la vie des habitants…Dans le secteur du Camp, nous avons toujours été ignorés par la commune du Castellet, hormis pour les impôts… Mais au moins étions-nous un peu comme à la campagne, dans un calme relatif. Or depuis ces 10 dernières années, le bruit n’a cessé de s’amplifier alors que parallèlement les quelques avantages dont nous disposions n’ont cessé de diminuer… Avec ce projet terrible de nouvelle ligne TGV et d’une gare au circuit, c’est la cerise sur le gâteau….! Seul nous manque encore un projet de grande surface dans le secteur, qui terminerait le sujet en apothéose..!!!

    Un conseil, habitants du secteur, DÉMÉNAGEZ si vous le pouvez….!!!!

    • je suppose que vous vous êtes installés dans notre commune en sachant pertinemment qu’il existait un circuit automobile et un aérodrome, si cela ne vous convenait pas vous auriez pu aller ailleurs….
      Quant à l’activité du circuit, elle est devenue ridicule par rapport à ce qu’elle était dans les années 70 ou 80, et pour éviter les limitations à 90 vers Marseille, il n’y a qu’à habiter en centre ville et utiliser les transports en commun.

  2. Au delà de cette vaine façon de polémiquer, la question du développement du trafic de l’aérodrome se pose sérieusement. Il faut lire, dans le détail, le rapport de présentation.
    La question n’est pas de savoir si il faut déménager ou si il ne fallait pas venir. Elle est de savoir quel est l’avenir commun que nous souhaitons pour les habitants de Sud Sainte Baume.
    Nous sommes en tenaille entre l’aire métropolitaine Marseillaise et celle de Toulon.
    Voulons-nous préserver notre spécificité (calme, campagne, vignes, forêts, stations balnéaires … le tout très tourné vers le résidentiel et le tourisme) ou devenir une extension de l’une (ou des deux) des aires pré-citées?
    Les perspectives liées à l’évolution du trafic de l’aéroport et au passage de la Ligne Nouvelle laissent penser que nous nous dirigeons lentement mais sûrement vers la deuxième possibilité avec forte urbanisation, créations de nouvelles routes …et multiplication des nuisances.
    L’enjeu est important. A nous de nous exprimer.
    Si nous sommes nombreux à dire notre opposition, il sera difficile de ne pas en tenir compte.

  3. Votre étude du dossier est parfaite.
    Même si nous avons acheté en connaissance de cause près d’un aérodrome et d’un circuit, il n’était pas question à l’époque, de faire venir des moyens porteurs avec plus de 8 000 passages par an et d’atterrir la nuit.

    Le ballet des hélicoptères va devenir incessant et les zones de bruit sont largement sous dimensionnées.. Les avions font une boucle pour atterrir, en polluant beaucoup plus que cela est indiqué dans le dossier présenté.

    Nous habitons un secteur que tout le monde nous envie, alors ras le bol de ces pollueurs

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE