Quand des associations s’invitent dans la campagne électorale…

lobbying« Cette élection ne se passera pas sans nous » tels sont généralement les propos qui sont tenus en période électorale par toute sorte de groupes de pression souvent représentés par des collectifs ou des associations qui veulent profiter de l’occasion pour faire avancer la cause, souvent noble, qu’ils défendent.

Ces élections municipales et Intercommunales ne dérogent pas à la règle et les chartes et autres demandes d’engagement des candidats se multiplient. C’est ainsi que l’on voit fleurir au Beausset comme dans toutes les communes de la CCSSB des initiatives visant à mettre la pression sur chacun des candidats et à les presser à s’engager publiquement souvent par la signature d’une charte de bonne conduite en faveur de la cause défendue.

Citons entre autres autour de nous, l’association Anticor, qui s’engage contre la corruption et pour l’étique en politique, le collectif STOP LGV SUD SAINTE BAUME, très actif contre le projet de LGV PACA, l’association Toulon Var Déplacement qui agit pour le développement des déplacements doux (vélos, piétons) et des transports en commun propres (tram, TER), le Collectif de Défense de l’Environnement du Rouve, qui lutte contre l’implantation sur un terrain privé du Beausset situé à quelques centaines de mètres des écoles et de la crèche, d’antennes-relais de téléphonie mobile, etc.

Si les causes défendues sont souvent nobles, nous l’avons dit, ce genre de pratique, tant du côté des groupes de pression que des candidats potentiellement signataires porte à réflexion (nous la portons d’ailleurs à votre regard critique et à vos commentaires, en bas de l’article):

  • Si comme nous le pensons, un des moteurs d’un engagement en politique doit être la recherche de l’intérêt général, la justice, la moralité, la transparence et la rigueur (pour ne citer qu’eux), comment un candidat peut-il se retrouver soumis à quelque groupe de pression que ce soit (et indépendamment de la noble cause défendue, nous le répétons, mais nous préférons éviter les procès en sorcellerie)?
  • Par ailleurs, que vaut l’engagement, en période électorale, d’un candidat a réaliser une action quand il sera élu (si il l’est) alors que la décision de réaliser cette action ne lui appartiendra pas? C’est par exemple le cas du dernier point de la charte du Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume (disponible sur son site internet), qui demande aux candidats de s’engager « à appuyer les recours en justice des associations contre ce projet ». Une telle formulation suffisamment vague est sujette à interprétation et peut laisser entrevoir qu’au delà d’un soutien moral, c’est d’un soutien financier qu’il s’agit.  En l’espèce, il nous semble que seul le Conseil Municipal est habilité à permettre au maire d’engager une action en justice et / ou à offrir (sous forme de subventions) un soutien financier à de telles actions (un de nos lecteurs habituels P.K., spécialiste des questions de droit devrait pouvoir nous le confirmer).
  • Que dire également de l’impact potentiel sur l’électorat, dont la tentative de récupération des suffrages peut pousser certains candidats à la démagogie la plus primaire en signant une charte sans réflexion suffisamment poussée?
  • Egalement, il est souvent dit et répété que la France est gangrénée par le corporatisme et par les lobbyistes de tout poil ce qui a comme effet de favoriser l’immobilisme et bloquer toute réforme. Ce n’est pas nouveau et ce n’est pas nous qui le disons. Si c’est un mal Français pourquoi faudrait-il au nom d’une cause noble y contribuer involontairement?
  • Enfin, si on pousse notre raisonnement un peu plus loin, n’est ce pas également permettre à des associations et à des groupes de pression de se positionner de facto en rôle d’arbitre dans une campagne électorale et à « privatiser » la  décision des électeurs en les poussant à faire un choix par le seul prisme de la cause qu’ils défendent? Une façon de voler d’une certaine façon, très subrepticement, au citoyen son droit inaliénable de décision et d’exercice de la démocratie?

La démocratie n’est elle pas que chaque candidat doit se présenter au suffrage des électeurs, en homme ou en femme libre, sans complaisance ni soumission à quelque groupe que ce soit (quand bien même la cause défendue est noble, on l’aura suffisamment répété)?

Et vous, vous en pensez quoi ?

Crédit photo: http://rue89.nouvelobs.com/

COMMENTAIRES sur “Quand des associations s’invitent dans la campagne électorale…

  1. Un article certainement pertinent qui ne renseigne en rien toutefois les électeurs sur les 2 questions de fond :
    1- Pour la LN en Paca –projet RFF2013 à 4 Md euros par le Beausset- où est l’intérêt général ?
    2- En tant que Beaussetans on fait quoi ?

    La critique du 2em volet de cette charte – critique justifiée de mon point de vue également – n’a pas de sens si on n’a pas soi-même exposé ses propres principes sur le sujet et ses propres choix.

    Donc, en définitive, les auteurs de cette polémique ( utile pour cette fois !) devraient nous éclairer sur ce qu’ils proposent.

    P.Ursat

  2. bonjour à tous,

    tout d’abord que sont les élections municipales? l’éléction des representants des citoyens d’une commune si je ne me trompe. ils vont donc étre élus par la majorité des votants… ce qui leur donne une légitimité dans leurs actions.

    Parfois l’on entend des reproches sur les hommes (ou femmes (mais moins souvent)) politiques : « une fois élus ils font comme ils veulent! » et il est communement admis que les promesses n’engagent (en politique) que ceux qui les croient. aussi pour ma part notre « job » en temps qu’association, avant les élections est d’éclairer les citoyens sur la capacité d’engagement de leurs futurs élus sur un sujet qui leur tiend à coeur.
    libre à eux de s’engager ou pas! nous ne menaçons personne!

    sur la valeur de l’engagement sur un point qui ne lui appartient pas (le dernier point de la charte du collectif stop lgv sud sainte baume) Je dois préciser que les collistiers ont du etre d’accord pour que leur tête de liste s’engage ! et si par chance la liste d’opposition a elle aussi signé notre charte leurs divergences devraient au moins sur ce point s’amenuiser pour que nous puissions travailler ensemble dans ce que nous considéront etre d’interet général (préservation de la faune , de la flore, de l’ agriculture du cadre de vie, de nos finances publiques et privées car nous avons de serieux doutes sur la rentabilité de cet investissement.
    sur ce dossier nous avons plutot l’inmpression que la france est gangrenée par les grands du BTP et de leur interet particulier

    didier cade
    president du collectif stop lgv sud sainte baume.
    http://stoplgvsudsaintebaume.org

  3. Mr Cade, vous jouez votre rôle, il n’ y a pas grand chose à dire.

    Je rejoins ici Info lebeausset sur la réflexion que nous, les électeurs, devons avoir sur la prise d’engagement des candidats. Sont-ils vraiment libre de signer ou plutôt de ne pas signer au risque de donner l’impression qu’il ne soutiennent pas la cause défendue?
    Est ce vraiment la motivation sur la cause ou la recherche de la sympathie de l’électorat qui les motive le plus ??? Je dois avouer que je suis assez partagé.

    Mais ce qui me gêne encore plus c’est la publicité qui est faite par les associations autour de ces candidats qui ont signé leur charte. Ca fausse complètement le jeu démocratique en laissant supposer que les non signataires ne soutiennent pas la cause défendue. Alors que ce n’est peut être pas le cas mais qu’ils ne souhaitent pas tout simplement être soumis en tant qu’élu à qui que soit.

  4. Moi aussi ce chantage et cette politisation de certaines associations me dérange. Je préfère un candidat inspiré par l’intérêt général que quelqu’un soumis au diktat d’un lobby, ce n’est pas ma conception de la démocratie. A ce sujet la position du candidat Richard qui donne sans ambiguïté sa position mais comme il l’entend (et l’a déjà défendue comme maire, lui …) me semble de loin préférable à la triste démagogie des pêcheurs aux voix.

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE