7 candidats déclarés aux municipales 2014, mais pour dire quoi?

Alors que l’élection municipale (et intercommunale) de 2014, se rapproche à grands pas, et que pas moins de sept candidats se sont annoncés, il nous semblait intéressant de faire un point sur les campagnes des différents protagonistes… Le problème, c’est que la campagne électorale est dramatiquement atone au Beausset (sauf pour ce qui est de la propagation de rumeurs en tout genre…).

A part pour nous annoncer leur candidature (et encore très maladroitement pour certains…), ou pour inaugurer (tardivement) leur permanence, la plupart de ces candidats communiquent peu, voire même pas du tout. Alors que ce sont les challengers qui devraient normalement faire l’action, ce sont Jean-Claude Richard, le maire en exercice et candidat à sa réélection, et le groupe d’union des gauches d’Edouard Friedler, qui sont les plus actifs dans leurs communications… Ces deux candidats viennent ainsi d’annoncer les grands axes de leur projet respectif et de présenter les membres de leur groupe.

Vu le nombre de challengers, on aurait pu s’attendre à ce que des stratégies de communication solides soient mises en place et que des arguments sérieux nous soient donnés pour justifier des engagements de chacun, pour juger également des raisons spécifiques qui les motivent à se présenter comme tête de liste et non pas à rejoindre un autre candidat et enfin pour nous expliquer la spécificité de leur vision de notre commune. Et pourtant ce n’est pas le cas, loin s’en faut…

Certains candidats ne semblent pas avoir pris la mesure de l’époque dans laquelle nous nous trouvons et avoir compris qu’une élection n’est pas qu’une simple histoire de lieu de naissance par exemple. Pour avoir un petit peu de chances d’être élu, encore faut-il s’adresser aux électeurs et leur parler…

La plupart de ces protagonistes disposent pourtant de tous les moyens de communication disponibles (grâce pour certains à des agences de communication): site internet, page Facebook, compte Twitter, et même une petite application mobile pour l’un. Le problème c’est que ces outils sont, pour la plupart des prétendants, vides de contenus. Et c’est particulièrement révélateur chez les 3 élus de la même majorité municipale d’avant 2008: Georges Ferrero, Gérard Faïs et Serge Chiapello (lancés dans la bataille en ordre dispersé). (Les autres candidats feront l’objet d’un prochain article).

C’est du côté de Georges Ferrero que les outils sont les plus nombreux, pourtant ils sont largement sous-employés: la dernière publication sur le site de Georges Ferrero date du 26 novembre 2013 avec un article consacré à l’inauguration de son local de campagne. Même chose sur sa page Facebook: la dernière publication concerne l’article de fin novembre du Journal La Provence du Var consacré à cette même inauguration (à ce propos, allez voir le commentaire qui l’accompagne, il est, pour le moins, savoureux) (1)…Et un compte Twitter où les rares messages comportent une faute dans l’orthographe du mot « Beaussétan »…

Du côté de chez Serge Chiapello, c’est pareil. Un site internet peu mis à jour qui est resté longtemps avec une faute dans son sous-titre et une page Facebook dont le seul article date du 17 novembre 2013. C’est un peu light pour un candidat à une élection municipale et surtout décevant de la part de celui qui a commenté pendant 5 ans sur son blog ses prises de position lors des conseils municipaux…

 

Et du côté de Gérard Faïs, c’est pas plus brillant non plus. Celui qui a choisi de mener une campagne pour le moins agressive (y compris contre notre blog citoyen, nous y reviendrons) et donneuse de leçons, semble peu avancé dans sa démarche. Il a pourtant été le premier en juillet 2013 (voir ici) a annoncer sa candidature: il n’a inauguré sa permanence de campagne que ce week-end, sa stratégie de communication se cherche encore entre une communication sur son association (il signe toutes ses communications d’un « Gérard Faïs, Président » ) et une communication sur sa liste. Cela se reflète également dans l’adresse de son site internet qui a également changé récemment, et dans le choix des images publiées sur son site: on ne voit plus que lui…

Alors, manque de préparation? Manque de professionnalisme? Manque de vision? Manque d’idée? Ou manque de méthode? A vous de juger …

Vous nous direz qu’il reste encore deux mois avant la première échéance. Et vous aurez raison. Mais deux mois c’est court pour passer d’une posture d’indigné à celle de contributeur d’idées nouvelles. Deux mois pour faire passer l’intérêt général avant son ego et pour tenter de fédérer et de se différentier des autres protagonistes (surtout quand on en est encore à une phase d’analyse des besoins, à consulter les Beaussétans pour tirer le bilan de la mandature 2008-2014 qui vient de se dérouler ou encore à lancer des rumeurs et des attaques…).

On entre actuellement dans un tunnel où les électeurs seront bientôt submergés d’informations et où leur capacité de différenciation et de compréhension sera mise à rude épreuve. Par sûr que tous les candidats tirent leur épingle du jeu..

(1): « Même au-delà des frontières du département LE BEAUSSET intéresse, et La Provence parle de L’ELAN BEAUSSETAN ». Rappelons juste que c’est l’édition Varoise du Journal et que tous les candidats déclarés ont eu droit à leur article dans ce journal…

COMMENTAIRES sur “7 candidats déclarés aux municipales 2014, mais pour dire quoi?

  1. merci pour votre analyse pertinente
    nous attendons effectivement des projets et des propositions concrètes ,ciblées
    une vision à moyen et long terme des axes de travail pour améliorer l’équilibre et l’avenir de notre commune du Beausset
    que l’on nous épargne les ragots , critiques et attaques personnelles qui sèment le discrédit sur toute la classe de nos dirigeants.

  2. votre article semble avoir provoqué une réaction de la part de Serge Chiapello puisqu’il a mis à jour sa page facebook cet après midi avec plusieurs photos. et c’est bien.

    En ce qui concerne Mr Faïs, je suis surtout étonné par la façon dont il est en train de brouiller son image avec des colistiers ou des soutiens improbables.

    En effet, Var Matin évoquait la semaine dernière les problèmes d’une de ses colistières (qui l’a récemment rejoint) et qui semble avoir de gros problèmes d’urbanisme. Je serais curieux de savoir comment il ferait pour gérer la commune avec une élue avec de tels problèmes?

    Egalement, il s’affiche la main sur l’épaule de Gabriel Tambon, le maire du Castellet mais surtout le président de la cssb lors de l’inauguration de son local de campagne. je me demande d’abord pourquoi le président de l’intercommunalité vient soutenir un candidat en particulier au Beausset?

    Mais surtout, je me souviens de l’épisode entre notre maire et Mr Tambon à propos des logements sociaux et de la résistance dont ce dernier avait fait preuve. je comprends donc, que plutôt que de défendre l’intérêt du Beausset et des Beaussétans qui ont besoin de ces logements sociaux, par pur jeu politicien, Mr Faïs soutenait Mr Tambon dans ce dossier. Les masques tombent…

  3. En effet, une campagne municipale de s’improvise pas en 2 mois. Il faut du professionnalisme et connaître les thèmes qui font la vie d’une ville. Il suffit de suivre l’actualité des différents sites, venir échanger avec les personnes qui tiennent les permanences, pour se rendre facilement compte que JC Richard se démarque largement.

  4. Certes votre analyse quant à dire que nous sommes face à une campagne atone (sic), il convient d’évoquer entre les pages Facebook, Twitter et autres outils de communication, qu’utilisent les candidats en lice pour la mairie que c’est le cas. Mais on les connaît tous. A l’Hôtel de ville, il y sont passés plus ou moins, plutôt moins que plus, exemple : Claude Alimi, médecin généraliste ferait bien de soigner sa pxxx* chronique, on l’a vu à l’ouvrage sous les régimes Pons, Pardon, Richard. Ensuite Serge Chiapello, c’était le bel endormi de 1er adjoint sous le régime Pardon, on ne le voyait qu’aux cérémonies et diverses A.G. Autre prétendant, Edouard Friedler, c’est le Cercle donc cocos et socios, on connaît pas ! Dans la course aussi, Georges Ferrero, sa place c’est sa Grange et qu’il continue à nous faire une bonne bouffe. Croix de fer croix de bois, il va se planter aux municipales ! Gérard Faïs, quant à lui, il mène un drôle de jeu en passant son bras sur l’épaule de Gaby Tambon, maire du Castellet, c’est comme si il le faisait tel Depardieu avec Poutine… On ne le sent pas ce mec ! La candidate du FN on ne sait pas qui c’est. Reste le leader Jean-Claude Richard, nous avons vu sa liste, c’est pas terrible, on y trouve un vioque et pleins de fayots ! A suivre donc…

    NDLR: (Pxxx*) terme supprimé par le modérateur

  5. Pingback: 60 jours, 6 heures, 44 minutes et 34 secondes | Bandol-blog

  6. Bravo pour votre analyse, je connais un peu aussi le Beausset mes parents y ont une maison, j’y ai fait quelques reportages et je peux donc en parler modestement.
    Si j’avais votre talent j’aurai pu écrire quelque chose d’équivalent pour Bandol, mais…
    Dans un commentaire que fait une internaute sur BB, elle dit que rien ne vaut le tractage et le contact humain car peu de personnes se servent d’internet encore aujourd’hui surtout lorsque l’on voit que nos deux communes sont peuplées pour la majorité de personnes âgées qui ne sont pas les plus habiles à manier la souri!
    Qu’en pensez-vous?

    http://www.bandol-blog.com je ne peux pas écrire l’URL de BB dans l’onglet prévu pour cela! -:(

    • Bonjour et merci pour votre commentaire. L’URL de BB est indiquée. Vous nous demandez ce qu’on en pense?

      Il nous semble que ça n’a pas beaucoup de sens d’opposer les outils de communication digitaux à une démarche de proximité, de contact personnel et direct avec les gens. Tout ça est bien complémentaire.

      En ce qui concerne l’usage d’internet, il est bien entendu moins utilisé chez les personnes les plus âgées. Toutefois, il n’est qu’à regarder les statistiques des Beaussétans de plus de 18 ans qui possèdent un compte Facebook par exemple pour se rendre compte qu’ils sont très importants (pratiquement la moitié des électeurs du Beausset). La proportion de personnes disposant d’une adresse email est encore plus importante (nos estimations les situent autour de 70 à 80 %, mais ce ne sont que des estimations).

      L’objectif de notre article n’était pas particulièrement d’attaquer tel ou tel candidat. Mais une campagne électorale est souvent propice à voir des prétendants jouer les donneurs de leçon et expliquer, avec beaucoup d’emphase, combien eux auraient fait différemment, auraient fait forcement mieux, auraient fait forcément plus, etc. La surenchère et la démagogie classiques…

      Alors c’est toujours intéressant de comparer ces belles intentions et ces critiques à la réalité de leurs propres actes. Et leurs propres actes, ils sont de deux types:
      1. au Beausset, à part Edouard Friedler pour le groupe de Gauche, tous les prétendants ont été élus à un moment ou à un autre. Ils ont donc un bilan de leurs réalisations personnelles. Et pour certains, il est très peu brillant (mais chacun est libre de son appréciation).

      2. Le deuxième type, c’est la campagne électorale qu’ils mènent. Tous les candidats ont les manettes en main, ils sont en capacité d’agir, de prendre des décisions, de conduire une stratégie, de mener des actions, de manager des équipes de soutiens et de colistiers, etc, bref de jouer le rôle d’un chef pendant un temps court mais intense qu’est une campagne électorale. Bref, de jouer exactement le rôle d’un maire pour une commune…

      Alors, voir la façon dont les uns et les autres s’en sortent à mener leur propre campagne est assez révélateur de leur capacité finalement à conduire une commune.

      Et ça n’est même pas une question de budget, puisque compte tenu de la population du Beausset, le budget de la campagne est très encadré et les comptes doivent être publiés. Donc ils ont tous les mêmes capacités dès le départ.

      Si leur campagne est très loin d’être menée d’une façon intelligente, rigoureuse et professionnelle, comment peut-on imaginer qu’ils pourront mener la commune d’une façon intelligente, rigoureuse et professionnelle?

      Par ailleurs, depuis sa publication nous recevons nombre de réactions très violentes et très agressives (des soutiens de certains candidats). Des insultes, mais bien-sûr aucune contribution sur le fond ni argumentation. C’est très révélateur…

      A ce propos d’ailleurs, certains nous prennent vraiment pour des c*** (censuré…). Ils nous font croire qu’ils viennent sur notre blog pour la première fois, alors que l’étude de leurs connections montre qu’ils se sont exprimés à de multiples reprises par le passé sur notre blog, dans des termes souvent abrupts. Mais la position que nous défendions dans ces articles leur convenait mieux à l’époque (notamment lors de l’épisode CCSSB/TPM) et notre blog n’était pas alors ce qu’ils qualifient aujourd’hui de « torchon »…

      Par contre, il semble que certains candidats s’inspirent de nos remarques puisqu’ils ont mis à jour à la vitesse de la lumière, leur outils de communication. Ca aussi c’est très révélateur…

  7. Je soutiens totalement votre blog même si je suis pas toujours d’accord avec vos prises de position et j’ai pas besoin de pseudo pour le dire. Y en a marre de ces personnages qui se prennent pour ce qu’il ne sont pas et dont la seule motivation c’est leur l’ego et leur peur de disparaître du paysage politique du Beausset s’ils ne se présentent pas en tant que tête de liste. Ia seule chose sur laquelle il s’entendent c’est pour flinguer Richard et qu’on vienne pas dire que je suis un militant de Richard, Moi je suis de gauche.
    Tout le monde sait que ces 3 là, avec Alimi en coulisse sûrement, ils vont se réunir au 2ème tour derrière celui d’entre eux qui aura fait le meilleur score au 1er tour. C’est que du jeu politicien. Place aux jeunes, place au nouvelle têtes, place aux idées.
    Y a qu’a comparer ce que disait celui qui voulait réconcilier les beaussetans en juillet dernier et ce qu’il a déclaré lors de l’inauguration de sa permanence le weekend dernier pour voir que ce n’est que de l’esbroufe, des paroles lancées en essayant de faire intelligent… Le groupe de Friedler il a pas beaucoup de chances de passer mais au moins lui il s’est mis au travail et il a réfléchi.

  8. bonjour, il y a plus d’activité sur votre site que dans la campagne elle-même.

    Comme l’ a dit Mr HOLLANDE pour les socialistes mais qui peux se révéler général, les sortants doivent avoir un bon bilan et les prétendants un bon programme.

    Quid dans notre commune ? Je ne prendrai pas position sur le bilan de notre maire que tout un chacun peux juger bon ou mauvais selon ses convictions. Mais il est la sur la table lui au moins.

    Les prétandants? force est de constater la pauvreté générale soit par une absence totale de communication (le coup du programme surprise, non merci) ou a l’inverse des projets pharaoniques digne de Ramses II mais avec notre argent !

    Non à la LGV et aux pyramides .

    Je ne parle même pas des associations contre nature…..

    la bonne surprise viens de la liste de Mr Friedler qui nous apporte enfin du grain à moudre en face du bilan municipal. Comme pour le bilan de Mr Richard, on a apprécie ou on apprécie pas mais il y a un peu de consistence.

    Reste à espèrer que la démocratie fera les bons choix des le premier tour en évinçant les pollueurs de l’espace démocratique. Quand on se pretant agir pour sa commune, on a la politesse et la courtoisie de bien penser ses actes et de ne se présenter devant les concitoyens avec un projet clair, une équipe défini et des ambitions autres que flatter son égo.

    En face, il y a 5 ans d’expérience……..

  9. En réponse au commentaire de J.B.83.
    Permettez-moi de vous faire remarquer que vous avez une façon de voir les choses bien expéditive et un jugement déconcertant envers les candidats se présentant aux prochaines élections municipales et, ce, toutes listes confondues. C’est votre droit mais, sachez tout de même, quand vous faites allusion au vioc et aux fayots, sur la liste de Mr. J.C. Richard, que ces personnes ont droit à un minimum de respect de votre part. En effet, je pense que vous voulez parler des élus sortants, figurant sur la prochaine liste municipale, eh bien ces gens là, sachez, cher monsieur, qu’ils ont fait leurs preuves. Ils n’ont pas compté leur temps et leurs efforts durant ces dernières années. Leurs obligations ont été respectées. Sachez également que derrière les murs de la mairie, les gens ne sont pas là pour faire de la « figuration » mais que beaucoup oeuvrent (qu’il s’agisse des élus ou des employés territoriaux) afin que la commune fonctionne correctement, et à en croire certains, ça n’est pas une mince affaire.
    Alors, avant de porter un jugement délétère envers beaucoup, peut-être faudrait-il essayer d’apprendre et de comprendre le fonctionnement des collectivités locales ?

  10. Mercredi soir je me suis rendu à la réunion publique organisée par Mr. Alimi.
    A mon grand étonnement, son discours a duré en tout et pour tout une quinzaine de minutes. Ce dernier était mal assuré et incompréhensible par moment.
    Peu de personnes étaient assises et d’autres debout alors que des chaises avaient été mises à disposition mais soigneusement pliées et rangées. Peut-être voulait-il faire croire qu’il avait fait déplacer beaucoup de monde pour l’entendre ?
    J’ai bien du mal à m’imaginer qu’un médecin généraliste puisse être le premier magistrat d’une commune de près de dix mille habitants et puisse continuer à exercer son activité professionnelle. Une fonction de maire nécessitant un travail à plein temps. Elle ne doit pas être prise à la légère..
    D’autre part, je me suis aperçu que sa liste était incomplète. Depuis le mois de septembre 2013, comme il le dit dans son discours, il a rassemblé ses colistiers. Beaucoup manqueraient semble t-il à l’appel !
    En conclusion, Mr. Alimi ne m’a absolument pas convaincu. Il est vrai qu’il essaie d’être maire depuis… 1995 et se fait refouler par les maires successifs qui ont été élus jusqu’à ce jour !

  11. Comme je viens de le lire en effet j’ai remarqué moi aussi que la liste de monsieur Alimi était loin d’être complète et j’ai même remarqué dessus des gens qui n’était pas du Beausset. Encore un coup de bluff de sa part, ce ne serait pas la première fois. Sera-t-il seulement éligible ? A deux mois des élections rien ne semble moins sûr.

  12. Bonjour
    L’emploi de la violence verbale par JB83 est significatif du désamour latent à l’égard de ceux qui nous administrent ou nous gouvernent.
    Je ne partage pas ces propos qui portent gratuitement atteinte à des gens qui souhaitent en très grande majorité, toutes listes confondues, s’investir dans leur commune pour le bien de tous. Je ne pense pas qu’on y trouve plus de « Viocs », de désaxés ou de « fayots » chez l’un ou l’autre… Ce dérapage verbal assumé, déshonore avant tout celui qui le porte. Il est tellement plus simple de vomir depuis son fauteuil, sur ceux qui tentent bénévolement de participer à la vie communale.
    Je suis d’accord avec Mr Napadoff . La réunion de Mr Alimi fut, à mes yeux, un flop… Vide de sens et Brouillon dans la présentation de sa liste… Par contre, cher Vladimir, ils sont bien 29 (même s’il sont 20 sur leur photo de campagne et 26 identifiés sur le flayer distribué au soir de la réunion). Je me suis également rendu à la soirée Friedler (union de la gauche) où j’ai trouvé une tête de liste un peu plus organisée mais très attachée à des poncifs récurrents sur l’école, la jeunesse et la culture (déformation professionnelle ?) bref dans la démagogie. A part taper sur le Maire sortant, rien de nouveau. Je pense que cette liste payera au prix fort les désillusions socialo-écolo-communistes…
    Il est vrai que chez les prétendants, le sentiment d’explosion des Ego de certains est flagrant.
    Beaucoup de vent, beaucoup de vide et d’agitation pour pas grand chose… Il y a au moins 3 listes en trop dans cette campagne (ça n’engage que moi).
    Aujourd’hui et en attendant la suite, la seule chose sérieuse à nous mettre sous la dent c’est le bilan de notre Maire sortant. Il parait solide et (par les temps qui courent) fiscalement on s’en sort plutôt mieux que les autres. J’attends de voir la suite que Jean-claude Richard nous proposera lors de sa réunion du 13 février prochain.
    Cordialement.

  13. Pour ne rien vous cacher, je crains, si nous changeons de gouvernance au sein de la municipalité, que l’augmentation des impôts locaux ne nous soit pas épargnée.
    Monsieur Jean-Claude RICHARD les ayant « gelés » durant tout son mandat, il n’est pas certain que le prochain maire, si, par malchance ça n’était pas le maire sortant qui passait, sache le faire, la gestion d’une mairie ne s’improvisant pas…

  14. Votre blog est vraiment bien et je me tiens au courant grace à vous depuis l ‘ Ecosse de ce qu ‘ il se passe dans mon Beausset .
    Continuez comme ça !
    Amicalement .

  15. Bonjour
    Je me suis rendu à la réunion publique de Georges Ferrero Mardi 28 janvier. Mon sentiment :
    UN VRAI SHOW dont le titre pourrait être : « ON A UN BUG LA ! »
    Animation par Frédéric Marquand, colistier, très bien dans son rôle.
    Après les longues présentations d’usage et les piques adressés au Maire sortant (avec une certaine obsession pour les parkings tout de même – en souterrain sous la place Charles De Gaulle peut-être ? Il fallait osé – Demain on rase gratis)
    Sous la forme du Jeu des « Questions – Réponses » Frédéric Marquand (toujours lui) reprend la parole et nous annonce (sans perdre sa jovialité d’ailleurs) que son candidat Georges est très souffrant (presque aphone ?) dans un état grippal fort soutenu ? (j’ai rien remarqué moi, il parlait si bien il y a 1/2 heure)… Georges acquiesce de la tête bien assis sur son fauteuil en sky blanc. L’animateur s’excuse pour lui et se prête au jeu à la place du candidat, en compagnie de sa colistière Fanny Rippert-Fauci… Franchement ce fut comment dire : « surjoué » (en même temps sur leur CV, c’est pas marqué comédien). Mais le clou du spectacle arrive enfin.
    On invite tout de même Georges à répondre à une dernière question posée par Fanny… et là… Le Gag, un Blanc, Georges regarde son ami Fredéric le regard vide et un peu gêné.. C’est long 1 minute… Frédéric Marquand reprend la parole : « On a un Bug là » – Et oui Georges n’a pas la bonne feuille-réponse entre les mains. On finira par lui donner et sa réponse d’un ton monocorde ne convaincra que les consciences déjà acquises à sa cause…
    D’ailleurs, j’ai totalement oublié la question et la réponse tellement j’étais abasourdi par cette fin rocambolesque. Monsieur Ferrero reprend la parole, d’une voix paraissant claire et distincte (pourtant toujours malade ?) nous invite à ne pas nous tromper en allant voter le 23 mars ???
    Bah, moi j’vais m’tromper je pense…
    Au final je retiendrais les questions fondamentales qu’il me semble légitime de poser :
    – Monsieur Ferrero serait-il un imposteur ? La tête de liste masquée serait-elle Frédéric MARQUAND ? Le candidat serait-il si creux qu’à l’écouter le moins possible, ses chances de gagner augmenteraient ?
    Sinon le Buffet ? Bien. Certainement l’occasion de drainer quelques brebis vers sa « Grange ».
    Désolé. Cordialement.

  16. Y’a pas à dire, vous savez très bien recevoir, Monsieur Ferrero. Votre buffet, lors de la réunion publique du 28/01 était au top !
    Je me suis cependant bien amusée lors du : « on a un bug, là ! » lancé par un de vos acolytes ou les questions et les réponses préparées à l’avance n’étaient pas synchro et puis, votre extinction de voix du début que vous retrouvez claire à la fin de la séance, c’est vraiment de l’amateurisme.
    Continuez à nous faire rire ainsi, Monsieur Ferrero. Par les temps qui courent, on en a bien besoin mais pour être maire d’une commune, il faut un certain charisme et ça, ça ne s’apprend pas !.

  17. Bonsoir,
    J’ai assisté aux présentations de Claude Alimi, Edouard Friedler et Georges Ferrero… J’irais à celle de Mr Faïs le 3 et pour finir Jean-Claude Richard, le 13 février, Maire sortant et qui a déjà fait ses preuves.
    Je m’étonne que nous n’ayons pas de réunion publique organisée par Mr Serge Chiapello investi UDI.
    Sa communication papier pose question et aurait peut-être mérité, au même titre que ses concurrents, une présentation devant les Beaussétans. Il est vrai que pour l’instant, nous n’avons pas été gâté par les prétendants qui se sont succédés en Salle Azur. Que de piètre prestations caractérisées par le creux pour l’un, le vide sidéral pour l’autre et la démagogie pour le 3ème (à vous de les remettre dans le bon ordre).
    Mr Chiapello aurait-il peur de se prêter à cet exercice, somme toute normal quand on veut devenir le premier magistrat de la commune ?? Si j’en juge par sa communication Papier, on peut en effet s’attendre au pire… Ça sent l’esbroufe. Jean-Claude Richard ne risque pas grand -chose face à tous ces gens à l’Ego surdimensionné et les compétences très troubles.
    Cdlt

  18. Micheline provençal 30 janvier 2014 at 21 h 00 min - Reply

    je suis allée assister à la séance de promotion de GEORGES FERRERO et je suis consternée, rien d’autre à raconter ! C’est consternant d’écouter un grand garçon comme ça qui bafouille comme ça! C’est tout! C’est angoissant à la limite! Et ça ne laisse rien de bon à venir! Il est évident que Jean-Claude RICHARD peut naviguer tranquille et serein!!! Comme il est toujours : rassurant!

  19. Amis du Beausset-Info
    Le Front National sort du bois sur le Marché du Beausset sous le patronyme de Yolande Bonnaure en Bleu marine… On retrouve brièvement les poncifs du Front au niveau national… Rien de tranchant au niveau municipal…
    Pourquoi s’évertuer à tenter ou vouloir tenter de transposer une dialectique nationale et européenne à l’échelon communal ?… Quel sens et intérêt pour les Beaussétans alors qu’il y a déjà pléthore de candidats dont on se demande bien ce que certains font là.
    Une liste non constituée d’ailleurs puisqu’elle cherche actuellement ses futurs colistiers… Une liste de plus pour faire quoi ? Nous apporter quoi ? Qui va y aller ? Non vraiment quel gâchis.
    A suivre.

  20. Frédéric Marquand 1 février 2014 at 7 h 47 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Merci à « Fidji », « Chouquette » , « Micheline Provencal », pour vos remontées au sujet de la réunion publique organisée par l’Elan Beaussétan de Georges Ferrero, mardi 28 janvier.
    Vous avez étés très réceptifs à la forme de cette soirée conviviale et tant mieux
    Au niveau du fond je vous reprècise l’objectif double :
    . Présentaion des 28 membres de l’équipe et de Georges Ferrero.
    . Mise en avant des 12 engagements que prend Georges en son nom et au nom de son équipe.
    En effet, deux faits, sont venus perturber le bon déroulement de cette soirée :
    La grippe de notre leader qui, ne vous en déplaise, n’est pas le meilleur état pour prendre la parole ; Nous obligeant à revoir le déroulé de la réunion.
    Le bug (je reprends mon expression du moment) dont je suis responsable zappant le point n° 11 de l’interview en allant directement au point 12 surprenant Fanny et Georges : Les joies du direct…
    Je vous invite à revivre cette soirée soit en visionnant la vidéo sur You tube, soit en parcourrant le dépliant qui présente les équipiers de l’Elan Beaussétan photos et caractéristiques à l’appui. Vous y retrouverez également les 12 engagements de Georges Ferrero, notre tête de liste.

    Fidji, Chouquette, Micheline Provencal, vos idées nous interessent, rendez vous à la permanence pour les partager avec vous, au bénéfice de tous.

    Enfin, je suis sur que la date du 24 février ne vous a pas échappé pour retrouver Georges Ferrero à la tête de toute son équipe, au même endroit.

    Frédéric Marquand (Colistier en charge de l’animation de la soirée, avec Fanny Rippert-Fauci et Philippe Marco, à la technique)

    Bon weekend à tous

  21. C’est très facile de critiquer quand on est confortablement installé dans un fauteuil
    mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs et c’est au pied du mur qu’on voit le maçon, alors attendez et puis vous verrez messieurs les beaux parleurs……

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE