Municipales 2014: Georges Ferrero se déclare et le FN cherche des colistiers…

C’est en ce week-end de commémoration de l’armistice de la première Guerre Mondiale, que deux listes se sont lancées dans la campagne des municipales de 2014.

Le Front National tout d’abord qui a investi Mme Yolande Bonnaure, comme tête d’une potentielle liste qui reste, semble-t-il, encore à construire. N’ayant en effet aucune section au Beausset, le FN doit ici tout construire. On pensait notre commune échapper à la stratégie nationale de ce parti qui consiste à occuper tous les terrains, mais il n’en est rien. En effet, Madame Bonnaure est jusqu’ici une parfaite inconnue du paysage politique ou associatif local. La seule chose que l’on connaisse d’elle est qu’elle a, un temps, travaillé comme agent communal… Les mois qui arrivent nous diront si elle aura réussi a avoir la crédibilité personnelle suffisante pour peser dans la campagne des municipales…

Georges_ferrero

Georges Ferrero

Le deuxième a s’être lancé ce week-end est Georges Ferrero. Ce restaurateur qui avait fait connaître, il y a plus d’un an et demi, son désir de se porter candidat, s’est finalement déclaré. En attendant l’interview dans Var Matin qui ne devrait pas tarder, c’est par voie de tract que, timidement, cette déclaration s’est faite. Peut-être aura-t-il sur ce point tiré les enseignements de l’échec de l’annonce de la candidature de son ex-compagnon de route, Gérard Faïs, qui n’avait réussi à réunir qu’une cinquantaine de personnes mi-octobre dernier?

Pour l’heure, point de proposition de la part de Georges Ferrero, cet « enfant du Beausset ». Pas d’attaque non plus d’ailleurs contre le maire sortant ni contre son bilan, mais une liste de bonnes intentions: « réduire les dépenses inutiles », « s’engager en faveur du développement durable », « soutenir le tissu associatif », « organiser la commune de façon plus pratique et plus sûre », etc (il y en a quatre autres du même genre). Ca fait quand même gentillet tout çà et çà nous laisse, pour le moins, sur notre faim…

Une analyse plus poussée de son tract nous révèle surtout sa nostalgie d’un Beausset révolu où, quand il était « enfant, le village comptait tout juste 2000 habitants, on s’amusait tous au patronage, les soirs d’été on sortait des chaises et on parlait dehors avec ses voisins; il y avait des chevaux et des moutons »… Ca fleure bon les cigales et Pagnol…
Et que dire de ce clivage entre « familles de souche » et « d’autres », celles « qui sont venues s’y établir », évoqué à deux reprises dans le document comme pour bien marquer la différence? Les Beaussétans ne seraient-ils pas tous égaux ?

D’aucuns diront qu’il y a quand même un budget de plus de 20 millions d’euros à gérer et une vision de notre commune, qui n’est plus « une bourgade agricole », à partager. Et répéter comme une incantation être un « Enfant du Beausset » ne fait pas un projet et ne suffit pas, non plus, à prouver qu’on a la capacité de gérer une commune…

Crédit photo: http://www.georgesferrero2014.fr/

COMMENTAIRES sur “Municipales 2014: Georges Ferrero se déclare et le FN cherche des colistiers…

  1. Bonjour, je souhaite bon courage à Georges, il en faut quand on se présente à des élections. Je le connais bien Georges, on a fréquenté les même bans de l’école, je vais mangé chez lui quelque foi, mais je me demande bien se qu’il va faire dans cette campagne ?? moi j’acepte tout le monde, ceux qui sont né au village et ceux qui sont venu s’installer. Je fais pas de différence moi. Il a du subir des pressions pour se présenter. Mais le village a changé, il suffit plus d’être un né au village pour être élu même si on est sympathique. J’irai quand meme a ses réunions car je sais qu’on y mangera bien. A bientot, Marcel

  2. Je ne connais pas Mr Ferrero, on dit que c’est un bon cuisinier. J’ai reçu son tract dans une enveloppe, j’ai cru au premier regard que c’était une publicité et j’ai failli la jeter. Je fais partie des « autres » moi, et je trouve çà stupéfiant qu’on puisse faire une telle différence entre ceux qui sont nés dans notre commune et ceux qui se sont installés récemment et qui participent pourtant à en faire sa richesse. Depuis plusieurs années, je constate une baisse de la fréquentation des fêtes traditionnelles du village, la Saint Eloi par exemple. C’est pourtant un événement haut en couleur qui mérite d’être mis en valeur mais surtout qui mérite d’être ouvert. Quand je suis arrivé j’ai demandé à faire partie de l’association mais on m’a même pas répondu. On m’a dit après que je ne pouvais pas car j’étais pas né au Beausset et je ne faisais pas partie des « vieilles familles »! Alors quand je lis ce tract, je suis gêné car pour moi tous les Beaussétans se valent et chacun doit respecter l’autre.

  3. Le distinguo entre Beaussétans de souche et « Néobeaussétans » terme d’ailleurs utilisé par le maire actuel au cours d’une réunion publique, est en effet inadmissible.
    Les uns et les autres paient en effet des impôts qui viennent abonder les finances communales (et départementales, régionales et nationales). Je dirais même que les seconds ont moins la possibilité de frauder en matière de taxes foncières et habitation car ils n’ont pas les appuis bien placés des premiers…
    Il y a un autre terme que je trouve négatif c’est le mot écarts quand on habite hors du village. « Vous habitez dans les écarts », ce qui veut dire effectivement que l’on est mis à l’écart en ce qui concerne les travaux de rénovation de voiries, d’équipements etc…Cependant, les maisons situées dans les « écarts » ont généralement des surfaces plus importantes que celles situées dans le village et donc paient des taxes supérieures…

  4. Vu sur le site de Var Matin aujourd’hui http://www.varmatin.com/la-seyne-sur-mer/georges-ferrero-candidat-aux-municipales-au-beausset.1476062.html

    Que Mr ferrero veuille prendre du recul par rapport à sa vie professionnelle de restaurateur c’est de l’ordre de sa vie privée, mais si il veut s’investir, lui qui « a déjà plusieurs fois participé à des équipes municipales, assumant des délégations au tourisme, au commerce et au sport » qu’il nous parle de son projet car si il y a bien un secteur à dynamiser c’est celui du tourisme et du commerce. Alors qu’est ce qu’il ferait de nouveau que ce qu’il n’a pu faire quand il était élu?
    C’est étonnant à notre époque ces gens qui vivent dans le passé. C’est par contre déroutant quand ils se présentent à une élection dans cet état d’esprit.
    Bonne journée

  5. Odile: Il avait pris sa décision quand le maire avait annoncé qu’il ne se représenterait pas. ça me donne l’impression que c’est à « l’insu de son plein gré » qu’il y va. Comme dirait Marcel, on dirait qu’il n’est pas maitre de sa décision. Il y va à reculons. çà donne l’impression en effet qu’il a subit des pressions pour y aller. Pas très encourageant ! Son anonce de candidature manque de corps, il ne s’appuis que sur ses origines beaussétanes comme légitimité. c’est bien mais c’est pas suffisant. On est plus au début du 20ème siècle où c’était le noble local ou celui qui avait fait des études qui se faisait élire. C’est quoi son projet?

  6. Le FN surfe sur la vague de peur ressentie par les gens, Georges Ferrero surfe sur la vague de la mode rétro… rien de bien rassurant dans ces candidatures !

  7. il faut pas oublié que georges a de la famille et beaucoup d’amis qui sont employés municipaux à la mairie. comment il ferait pour travailler et etre indépendant ? c’est pas bon de mélanger. il faut quelqu’un qui peux dire quand ca va pas

  8. C’est vrai Marcel que Georges Ferrero était adjoint de Mme Pardon, le maire précédent qui s’est représenté et a perdu en 2008. Il était en même temps président de l’office du tourisme, une association de droit privé qui bénéficiait du « prêt » de 2 agents municipaux, c’est une histoire un peu confuse, un peu dans le style des arrangements qu’on voit dans certains villages alentours !

  9. Bonjour, je suis moi aussi un « néobeaussétan » et Le Beausset est tout autant mon village qu’à d’autres, personne n’en est propriétaire… Je ne ferai pas de commentaires sur la personne de Georges Ferrero car je ne le connais pas. Je sais tout juste qu’il est restaurateur au Beausset, comment ne pas le savoir d’ailleurs tant il en parle avec de multiples photos sur son site de campagne (une occasion de se faire de la pub ?).

    Mon propos porte surtout sur le mélange des genres et notamment sur le fait que Mr Ferrero compte des membres de sa famille parmi les employés municipaux. Il y avait une réparation dans ma rue et les employés municipaux qui intervenaient en parlaient d’ailleurs ouvertement. Je m’interroge donc sur la capacité de Georges Ferrero (si il était élu maire) d’avoir le recul et l’autorité suffisante pour gérer les membres de sa famille et ses amis qui sont employés municipaux.
    Bonne journée et merci pour votre site

  10. Et un point que tous les candidats déclarés tant sur votre commune qu’à BANDOL, SANARY et ailleurs semblent oublier…. c’est qu’outre l’élection des membres de leur conseil municipal, les électeurs voteront également pour désigner les élus au conseil de la communauté de communes (qui deviendra d’agglomération) de Sud Sainte Baume…. dont les compétences seront , au 01 avril 2014 élargies… Cela laisse donc rêveur de voir ces beaux programmes (plutôt catalogue, car on ne mentionne ni le financement ni le coût) … dont une bonne partie relèvera non de la commune … mais de Sud Sainte Baume….
    Gérer une commune et une agglo… ce n’est pas une partie de cartes ou un passe temps de retraité…. le réveil risque d’être douloureux…..

  11. Bonjour, nous avons bcp rit en lisant cette page, beaucoup salissent Mr Ferrero en prétendant ne pas le « connaitre », racontent, c’est «  »pagnolesque » à souhait mais cela n’entachera jamais la solide renommée de sérieux de Georges.

    C’est pour changer ce type de comportement que nous, habitants nés ici ou venus d’ailleurs , nous sommes là et pouvons changer ces choses car:

    Je n’ai rien trouvé au fait, sur les « néo » beaussétans, vous avez du tous, les uns les autres mal lire le tract qui s’adresse bien évidemme à tout le monde… C’est comme d’habitude, mesquinneries pré electorales.

    Dans le village de vieilles familles, de jeunes familles, des retraités, des célibataires, venus d’ailleurs ou d’ici, voient ce village qui est le NOTRE perdre son âme de Provence…

    C’est ça, moi, le PIRE qui me chiffonne !

    Et il ne faut pas que nous perdions l’âme et le charme de ce beau village qui était paisible il y a encore quelques années, car ceux qui sont venus vivre ici comme moi,qui suis d’ailleurs, sommes venus chercher cette « âme provençale authentique  » et non celle d’une ville bétonnée, sale et bruyante.

    Nous aimons le cachet « ancien du village, les vieilles pierres »…C’est dit.

    Il ne faut pas que tout cela disparaisse, mais au contraire garder cette âme et pour ça Georges Ferrero, je vais lui faire confiance.

    Parlons un peu au passage des programmes, de tous souvent non tenus au fil des ans, que ce soit par les grands en tête d’affiche ou les petits, alors :

    si ce qui compte ce sont les hommes dans leurs capacités d’organisation, gestion, écoute, suivi, dynamisme,etc..;

    Vous avez, Georges, au regard de votre brillant parcours, vous avez toutes les capacités requises. A bientôt et tout nôtre soutien.

  12. Georges ferrero est une personne très sympathique et intègre,il suffit de le rencontrer et de discuter avec lui pour s’en apercevoir,et je ne pence pas qu’il face quelconque différence entre les beaussetants ….

  13. Bonjour,
    Que Mr Ferrero soit sympathique ou pas, est ce vraiment ce qui nous intéresse le plus dans une élection municipale et chez un candidat?
    J’observe cette campagne électorale et pour l’instant je suis assez dubitatif sur le débat ou plutôt son absence. Pas la moindre trace d’idée chez les candidats déclarés à la succession du maire actuel. Sur leur analyse de ce qui marche ou ne marche pas au Beausset, sur leur vision de notre village, rien, que des généralités. Allo quoi ! (comme dirait une people).

    La seule question qui vaille est-elle vraiment de savoir si on est un « Beaussétan de souche » ou alors un « neobeaussétan »? C’est assez pitoyable comme différentiation faite par un candidat à la mairie.

    Et puis quand on veut bien faire remarquer qu’on est un « Beaussétan de souche » et qu’on a l’ambition de représenter pourtant tous les Beaussétans, ça serait quand même pas mal qu’on sache l’écrire: Beaussétans s’écrit sans « t » à la fin ! A bon entendeur…

    On nous dit que tous les candidats sont actuellement dans une phase de récolte d’idées. j’en suis estomaqué. Ils ont eu le temps de préparer leur projet et de murir leur vision. Ils on tous été élu ces gens là! Ils ont tous leur propre bilan personnel, il faudrait pas l’oublier. Georges Ferrero et Gérard Faïs étaient élus municipaux dans l’équipe de Madame Pardon, notre ex maire. Ils ont été battus aux dernières élections municipales car leurs bilans étaient vides, il faudrait pas l’oublier. Alors, puisqu’ils pensent pouvoir faire mieux maintenant que ce qu’ils ont fait à l’époque où ils en avaient le pouvoir, que proposent-ils ? Qu’ils nous le disent et qu’ils ne se contentent pas seulement d’apparence…

    je pensais que cela allait venir de Mr Friedler, qui a le soutien de toute la gauche et d’une association écologique. Nouveau candidat jamais élu, il a donc potentiellement un avantage: le bénéfice du doute. Et pourtant il est inaudible! Pas la moindre idée exprimée. pas le moindre projet. Pas la moindre proposition.

    Une élection pour moi, c’est pas seulement pendant les 3 mois qui précèdent l’élection de se faire voir à chaque cérémonie patriotique, de distribuer des tracts sur le marché ou d’assister à chaque loto des associations.

    Pour moi, ma position est très claire, j’ai vu ce qui a été fait depuis ces dernières années, j’ai pas la mémoire courte. Tout n’est pas parfait, mais au moins çà bouge et çà avance. On reste pas figé au temps de la « bourgade agricole ».

    Alors tant qu’un candidat ne m’aura pas démontré sérieusement qu’il a des idées nouvelles, qu’il a la capacité et la compétence pour les réaliser, qu’il sait fédérer et travailler pour l’intérêt général et que sa seule motivation n’est pas son ego surdimensionné, j’apporterai mon vote à la candidature du maire actuel Jean-Claude Richard.

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE