Des investissements de valorisation de notre patrimoine

Vous vous souvenez de cet article que nous avions rédigé en Avril 2009, voir ici ? Nous appelions de nos voeux la mise en valeur de notre patrimoine local : vignobles, chapelles, moulins, oratoires, massifs forestiers, collines, grottes, flore, faune, paysages, et des investissements en communication.

Nous sommes donc ravis aujourd’hui de vous annoncer que la mairie vient de publier il y a quelques jours le « guide officiel pratique et touristique » du Beausset et qu’il est particulièrement bien fait.

Ce guide vous fait découvrir Le Beausset sous tous ses aspects : historique, géographique, culturel, géologique, touristique…

Comme nous le rappelons régulièrement sur notre blog, le tourisme constitue un des piliers majeurs de l’économie du Var. Notre commune en tant que village de l’arrière littoral en est particulièrement dépendante, directement ou indirectement avec la viticulture. Pourtant, les investissements permettant la valorisation de ce patrimoine ne sont que très récents. Pendant des décennies, en effet, aucun effort de communication n’a jamais été entrepris par les édiles alors en place par méconnaissance sûrement, mais également par un manque certain d’action et d’ambition. Cela aura d’ailleurs été un des motifs majeurs (parmi tant d’autres) de l’insatisfaction de la mandature de Mme Pardon.

Pourtant, des investissements en matière de communication sont vitaux pour une commune comme la nôtre car ils traduisent un dynamisme propre à développer l’attraction touristique et donc l’attraction économique. Investit-on dans un village-dortoir? Vient-on créer son entreprise, son commerce ou son activité d’artisanat dans un village atone ?

La réponse est non et ceux qui ne l’ont pas compris se trompent !

Ainsi, sur cette question nous sommes en totale opposition avec l’appréciation de Gérard Faïs et de Monique Bacelli (ex-élus de la majorité à l’époque de la mandature Pardon et dorénavant élus de l’opposition), qui, dans le dernier magazine municipal « Ensemble » d’octobre 2012, parlent de « dépenses inconsidérées » en matière de communication !

Nous avons repris les chiffres évoqués dans ce magazine. Si l’on en croit Gérard Faïs et Monique Bacelli, « les postes communication et procédures coûtent 163 000€ ». Si on déduit les 50 000€ de budget alloués aux contentieux (indiqué page 3 du magazine), ce sont seulement 113 000 € qui ont été investis!

Seulement, car ces 113 000 € ne représentent que 0,82% du budget total de la commune (13,7 Millions d’€). Vraiment inconsidérés ces investissements? Le dynamisme d’une commune de 10 000 habitants ne les vaut pas ?

Celui qui a un tant soit peu d’expérience dans les métiers de valorisation et de promotion d’un produit, d’un service ou d’un territoire sait que les efforts et les budgets de communication et de marketing sont de l’investissement pour le long terme et que les budgets se comptent généralement en plusieurs centaines de milliers d’euros pour être efficaces.

On peut être dans l’opposition (en ayant été aux affaires pendant de très nombreuses années) et être dans son rôle en s’opposant mais on peut également être objectif, réaliste et s’appliquer à soi même l’ambition que l’on reproche à d’autres. Pour notre part, nous nous réjouissons de ces investissements et de ces actions de valorisation car la problématique pour une collectivité locale comme Le Beausset est encore plus complexe: l’inaction se paye pendant des décennies… On n’est plus au temps des crieurs publics !

 

Vous pouvez obtenir gratuitement un exemplaire de ce guide aux différents points d’accueil : Hôtel de ville, maison du tourisme, Pôle d’accompagnement social, pôle Saint-Exupéry, service des eaux, centre technique municipal, complexe sportif et point d’informations communales.

COMMENTAIRES sur “Des investissements de valorisation de notre patrimoine

  1. Merci pour tout ce travail si bien réussi, je vais en faire part autour de moi de cette sortie de guide, sachez que je suis content de me retrouver au Beausset.
    Cet été j’ai effectué le circuit historique auprès d’une guide qui avait approfondi ses connaissances auprès de M. Gavot, de M. Laurent, de M. Delaforge et qui enrichissait le parcours en racontant des anecdotes beaussetanes puisqu’elle est, paraît-il, beaussetane de souche.
    Je pense qu’elle doit être ravie de pouvoir lire ce fascicule, elle qui est si passionnée par son Patrimoine.

  2. Vous avez raison Alain,ce fascicule est très bien fait.
    De mon côté j’attends des nouvelles du jardinier provençal que l’on découvre sur le site des amis des cabanes du Beausset, le Beausset bas, il va sans doute donner des cours de jardinage au printemps.
    Oui je connais bien la guide de cet été, son circuit était très intéressant on a fait tout le Beausset historiquement en une heure et demi.Quelles découvertes .

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE