Décharges sauvages: la « poubellisation du Beausset »

Nous l’attendions depuis des semaines, ce reportage du magazine Envoyé Spécial de France 2! Il avait été annoncé par la mairie du Beausset mi-avril dernier en toute transparence (voir notre article ici), et bien nous n’avons pas été déçus!

Comment ne pas être choqué par les images diffusées ? Nous apprenons que des centaines de mètres cube de terres souillées sont déversées chaque jour sur des terrains privés classés « Espaces Naturels » du Beausset. Près de 400 tonnes par jour!

Selon le reportage, cette situation date de 10 à 15 ans, et ce sont des vallons entiers qui ont été comblés par des gravats des chantiers BTP de Marseille et de Toulon. Comble de l’incroyable, pour certains de ces chantiers c’est l’État lui-même qui est le Maître d’œuvre et le Maitre d’ouvrage !

Alors comment imaginer que la situation perdure?

Cette situation avait déjà été dénoncée dans un article de Var Matin de février 2008 (voir ici). Nous savons depuis que les protagonistes avaient été condamnés en justice pour des faits similaires. De plus quelques jours après le tournage du reportage au Beausset par l’équipe des journalistes de France2, la question de ces décharges illégales avait été abordée en Conseil Municipal par le Maire du Beausset, Jean-Claude Richard.

Le 7 mars denier, le maire dénonçait, en effet, l’action de son ex-premier adjoint délégué à l’urbanisme, Claude Alimi, dans cette affaire. C’est le maire qui lui parle  :  « dans le cadre d’une enquête journalistique il est apparu que sans que vous en informiez le conseil municipal et alors que vous étiez encore délégué à l’urbanisme, vous avez pris le 29 septembre 2008 la décision de permettre le remblaiement avec dépôt de matériaux, d’un vallon sur le territoire de la commune dans un domaine privé de 2 hectares, au profit d’une société dont vous connaissiez personnellement les propriétaires qui faisaient déjà, et vous ne pouviez pas l’ignorer dans le cadre de vos fonctions, au même moment et sur la même propriété, l’objet de poursuites judiciaires pour des infractions pénales aux règles de l’urbanisme et qui verra leur condamnation prononcée pour usage illicite de l’espace concerné à des fins de décharge non autorisée. Heureusement peu de mois après, votre remplaçant [ Jean Vadon, NDLR] saura, lui, en empêcher l’extension. Cette décision relève soit d’une incompétence préoccupante soit de connivence avec les prévenus. Je vous laisse avec votre conscience. La séance est levée. » voir le compte rendu du Conseil Municipal du 07/03/2011 sur le site de la mairie ici.

Les questions majeures qui se poseront dès lors que ces faits, portés sur la place publique, auront perdu de leur trop plein légitime de charges émotionnelles sont simples:

  • Comment arrêter ça?
  • Comment mettre fin à la destruction de notre patrimoine environnemental ?
  • Comment rétablir l’image salie de notre commune ?
  • Enfin, dernières questions: où étaient ces chevaliers blancs, « pourfendeurs des malhonnêtes » dont « le devoir étaient de dénoncer » (voir notre article ici) et qui semblent aujourd’hui étonnamment muets? Quel rôle exact a joué l’un d’entre eux, Claude Alimi, dans l’exercice de ses fonctions (à l’époque 1er adjoint délégué à l’urbanisme) ?

Pour voir le reportage c’est ici

Rappelons que le Docteur Claude Alimi ne fait plus partie du groupe de la majorité municipale, et qu’il siège dorénavant en tant que Conseiller municipal sans délégation comme « indépendant » (voir nos articles sur son éviction ici)

5 comments for “Décharges sauvages: la « poubellisation du Beausset »

  1. Seb83330
    12 mai 2011 at 20 h 36 min

    J’habite ici depuis un peu plus d’un an, ce reportage me fait halluciner. Je vais faire mon footing ou du vélo sur une décharge toxique?

  2. jm
    13 mai 2011 at 15 h 26 min

    En politique, on voit beaucoup beaucoup d’hypocrite mais là c’est le top du top: un (soit-disant) « paysan » (soit-disant) obligé de manger des patates alors qu’on comprend très vite qu’il gagne près de 60 000 euros/mois soit 2000 euros/jour à autoriser des camions remplis de matières polluantes à combler un vallon classé Natura 2000 (autrement dit un beau site de pinède) ET TOUT CA AVEC LA BENEDICTION DES AUTORITES ! (la rédaction de lebeausset-info.fr a supprimé une phrase pouvant être diffamatoire à l’égard de la personne incriminée).

    Bravo messieurs les hypocrites cupides et irresponsables…

    Avec mon petit sens du respect, de l’honnêteté et de la responsabilité face aux générations futures, je suis obligé de vous considérer, en toute humilité, comme de simples XXX (terme ordurier supprimé par la rédaction de lebeausset-info.fr)… Et encore, je ne sais pas si je ne mets pas la barre un peu trop haut pour vos petits cerveaux (en admettant que vous en ayez un).

    jm

  3. TORRENT
    13 mai 2011 at 16 h 13 min

    C’est un scandale pour la commune du Beausset!!!
    Mais que fait la municipalité?… complice ou laxiste?

    Si on continu de laisser faire, à ce rythme c’est une bonne partie de nos espaces boisés classés qui vont être détruits de manière complètement illégale! avec la disparition des espèces protégées qui y vivent, sans parler des trous au niveau du paysage que provoque ces remblais instables et composés de matériaux pollués!

    La préfecture non plus ne réagit pas… c’est désolant!

    Quel monde va t’on laisser à nos enfants?…

  4. Paul. G .
    14 mai 2011 at 6 h 44 min

    Bonjour à JM, à SEB…Nous sommes SURPRIS que vous soyez surpris.

    Le monde entier le sait: NOTRE PLANETE EST POLLUEE !

    Lorsque vous vous baignez dans votre piscine JAUNIE par le souffre venu du vignoble voisin ou dans une eau BLEUIE par leur insecticide, faut- il aller se battre, insulter le vigneron ?
    Il y a des barrils nucléaires enfouis dans la terre,quelques uns suintent , se répandent et l’ herbe pousse, les vaches, les moutons la mangent, nous mangeons du boeuf, du mouton, du veau etc…et nous avons des cancers…
    Et toute la radio- activité,les poisons qui flottent dans l’air MAIS que nous ne voyons pas.. Encore des cancers qui prolifèrent..
    Et la violence se développe.Le monde semble devenir fou.

    ARRETEZ d’ insulter et dites plutot UNISSONS NOUS POUR SAUVER LA PLANETE !
    Respectons les autres, ne vivons pas chacun pour soi,
    agissons, formons des associations qui unissent les gens pour lutter contre les actes NOCIFS de toutes personnes , de chaque français NON CITOYEN.
    Oui les Français ont aquis une sale mentalité, pourrie par la société de consommation. Nous sommes TOUS concernés.
    Il n’ y a plus de respect, de savoir vivre envers les autres, envers le nature.Il n’y a plus de vraies valeurs…

    BON COURAGE A TOUS et prenez de bonnes résolutions , n’oubliez pas:
    si vous ne faites rien, nous allons vers notre perte.
    Il n’ y a pas un , deux coupables, NOUS SOMMES TOUS COUPABLES .
    TOUS…

  5. Edouard
    14 mai 2011 at 11 h 37 min

    comment ne pas être dégouté en effet face à de telles images. Le problème n’est pas nouveau au Beausset. Tous les beaussétans connaissent les dérives historiques d’enfouissement de gravats dans la plaine du Beausset notamment. Le plus intéressant c’est de savoir aujourd’hui que ceux qui hurlent le plus avec les loups ont été les plus gros polueurs dans cet endroit. Comme d’habitude, la presse locale a relayé leurs indignations sans même enquêter sur l’implication personnelle des indignés… Passons sur le sujet, car l’intéressé à été pris en flagrant délit de « culture illégale »… Amusant car récemment il qui revendiquait haut et fort dans les journaux « être blanc comme neige et n’avoir rien à se reprocher ». Quand aux vallons entiers comblés avec tous ces gravats des chantiers régionaux, personne ne peut dire qu’il n’était pas au courant, même pas le Maire du Beausset,dont la communication a été particulièrement maladroite sur ce sujet dans le reportage de France 2. Toutefois, pour être avisé de plusieurs démarches engagées par la municipalité sur ces thèmes environnementaux, on ne peut, en aucune manière, conclure que ces décharges sauvages ont été faites avec la complicité ou la passivité du Maire et de la municipalité du Beausset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *