Claude Alimi à nouveau désavoué par ses pairs

Claude Alimi à nouveau destitué par le conseil municipal du Beausset

L’histoire était pratiquement écrite d’avance: le Conseil Municipal exceptionnel qui s’est tenu ce matin a retiré une nouvelle fois son titre de premier adjoint à Claude Alimi.

Ce dernier avait en effet obtenu par la voie de la justice, la semaine dernière, que l’arrêté du Maire du Beausset, Jean-Claude Richard, lui retirant la délégation à l’urbanisme ainsi que la délibération du Conseil Municipal retirant le titre de Premier Adjoint du Beausset datant tout deux de décembre 2008 soient annulés (voir notre article ici).

Ainsi, pour la deuxième fois en deux ans, le Conseil Municipal a du se prononcer sur le statut de Claude Alimi. Et pour la deuxième fois, il ne lui a pas accordé sa confiance en lui retirant son titre de premier adjoint au maire du Beausset à l’unanimité. On dit pourtant en ville, que l’intéressé ne s’était pas ménagé ces derniers jours pour tenter d’influer sur le vote, soufflant le chaud et le froid…

C’est donc un nouveau camouflet pour cet élu dont la première élection au Beausset remonte à 1995 et dont l’histoire politique est particulièrement mouvementée tant au Beausset qu’au niveau départemental. Rappelons en effet qu’en 2006 déjà, (élu sur la liste conduite par Josette Pons en 2001), Claude Alimi s’était vu retirer ses fonctions d’Adjoint au Commerce, au Tourisme et aux Festivités par le maire Sylviane Pardon « considérant la nécessité de la bonne marche de l’administration communale ». En 2005, pour l’élection du président de l’UDF du Var, « l’obscur Claude Alimi » (voir ici), « porte-parole des UDF anti-Bernhard« , créé une liste dissidente et s’oppose au maire et conseiller général de Sanary où « en coulisse, les coups bas se sont succédés » (voir ici)…

Désavoué une nouvelle fois, décidera-t-il d’en tirer les conclusions et de tirer sa révérence ?

Crédit photo: Var Matin

COMMENTAIRES sur “Claude Alimi à nouveau désavoué par ses pairs

  1. Tout çà pour çà j’ai envie de dire ? Après cet interlude, la municipalité va à nouveau pouvoir s’occuper des sujets importants et qui intéressent vraiment les Beaussétans. Le cas personnel de l’ex-premier adjoint n’en est pas un à mes yeux et je suis pas sûr qu’il intéresse grand monde!

  2. Ce qu’il faut espérer maintenant c’est qu’il laisse ceux qui s’intéressent vraiment à l’avenir de notre village travailler pour l’intérêt général: les élus de la majorité et la plupart de ceux de l’opposition!

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE