Une explication sur la scission, enfin!

Gérard Faïs

Vous vous rappelez, nous vous informions sur ce blog ici le 12 mars dernier de la scission de Gérard Faïs et Monique Bacelli qui quittaient le groupe emmené par Serge Chiapello. Depuis, nous n’avions aucune information sur les raisons de cette séparation et à part les rumeurs (habituelles au Beausset) aucun protagoniste n’avait communiqué sur le sujet…

C’est dans le magazine municipal Ensemble de ce mois que nous avons une explication (un peu sommaire toutefois). Petit extrait: « Depuis un an le manque de concertation et de cohésion ne nous a pas permis de travailler et de construire une vraie stratégie d’écoute et d’action en équipe.
L’intérêt personnel n’entrant pas dans notre démarche politique , nous avons décidé de reprendre notre liberté , de réfléchir et d’agir dans un souci de transparence au profit unique du Beausset et des beaussétans.
 »

Nous voila donc informé: il n’y a pas « d’intérêt personnel  » dans la démarche (on verra bien dans 5 ans aux prochaines élections municipales qui se présentera…). Par contre troublante est le reste de la phrase considérant que chaque mot a du être précisément choisi: ces deux Conseillers Municipaux de l’opposition reprennent aujourd’hui leur « liberté« , est-ce à dire qu’ils se sentaient contraints jusqu’alors? Que veut également dire « au profit unique du Beausset et des beaussétans », c’était pas le cas déjà?

1 COMMENTAIRE sur “Une explication sur la scission, enfin!

  1. Bonjour et merci pour cette information et sur votre blog en général.
    Cet encart dans le magazine Ensemble en dit long sur la gestion des affaires à l’époque de Madame Pardon…
    En tout cas, heureusement qu’ils n’ont pas été élu aux dernières élections municipales car si il n’y avait pas de « concertation et de cohésion permettant de travailler et de construire une vraie stratégie d’écoute et d’action » alors qu’ils sont dans l’opposition municipale on se demande ce que çà aurait été si ils avaient été en charge à nouveau de la gestion de la commune.

DEPOSEZ UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE